Les banques : une saine compétition avantage le consommateur

Publié le 12/02/2013 à 13:14, mis à jour le 13/02/2013 à 01:19

Les banques : une saine compétition avantage le consommateur

Publié le 12/02/2013 à 13:14, mis à jour le 13/02/2013 à 01:19

© Tommason | Dreamstime.com

BLOGUE. 


Aux États-Unis, le système bancaire diffère beaucoup de celui du côté de la frontière canadienne. Nos voisins du sud sont désservis par plus de 7000 institutions bancaires. Évidemment, certaines banques ne comportent que quelques succursales, et couvrent de petits bassins de population. Toutefois, dans la plupart des endroits aux États-Unis, les citoyens disposent d'un choix plus élaboré que chez nous, au Canada. 


Beaucoup de ces banques américaines sont cotées à la bourse, ce qui nous permet d'avoir un aperçu de leur rentabilité. Nous avons donc souvent constaté le faible rendement sur le capital chez un grand nombre de ces institutions, notamment celles affichant une taille plus modeste. Le dernier rapport disponible de la FDIC (Federal Deposit Insurance Corporation) nous indique que la moyenne du rendement sur l'équité s'élève à 9,4% (sociétés bancaires publiques et privées). Ce chiffre impressionnera peu lorsqu'on le compare aux rendements dégagés par nos grandes banques canadiennes.  


Parmi les petites sociétés bancaires cotées à la bourse, nous voyons régulièrement des rendements sur l'équité oscillant autour de 5%. Pour l'actionnaire, il s'agit de maigres profits par rapport à son capital investi. Pour le client toutefois, ces banques constituent une alternative aux puissantes banques qui formeraient autrement un oligopole. 

À propos de ce blogue

Patrick Thénière et Rémy Morel sont analystes financiers et propriétaires de Barrage Capital, une firme montréalaise de gestion d'actifs. www.barragecapital.com

Les investigateurs financiers
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Banque Scotia: le bénéfice chute de 14% au quatrième trimestre

05/12/2014 | lesaffaires.com

Exclusion faite des charges de restructuration, la Scotia manque tout de même la cible des analystes.

La Banque TD rate la cible, les coûts minent la croissance des bénéfices

04/12/2014 | lesaffaires.com

La TD a augmenté sa rentabilité au quatrième trimestre, mais elle a dû composer avec des charges plus élevées.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Ce qu'il ne faut surtout pas oublier

11/12/2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. C’est déjà mon dernier blogue. L’année passe vite c’est le temps de se rappeler quelques vérités fondamentales

TVA: pourquoi l'AMF ne devrait pas bloquer les Studios Mel's

11/12/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Ça ne s'annonce pas facile pour les actionnaires minoritaires. Voici pourquoi.

Fonds communs: attention aux distributions imposables de fin d'année

BLOGUE. Il ne reste plus que quelques jours pour réduire l’impôt à payer sur les distributions que verseront vos fonds.