Piratage d'Equifax: «toutes les entreprises sont vulnérables»

Publié le 10/09/2017 à 12:16

Piratage d'Equifax: «toutes les entreprises sont vulnérables»

Publié le 10/09/2017 à 12:16

À maintes reprises, nous avons vu des attaques de cette échelle aux nouvelles.


Il est clair que les entreprises ont un énorme problème de visibilité - elles ne peuvent tout simplement pas voir ce qui se passe à l’intérieur de leurs propres réseaux.


Les nouvelles cyber-attaques sont de plus en plus discrètes. Dans le cas d'Equifax, elles ont été capables d'extraire les données du réseau pendant près de deux mois sans avoir à déclencher d'alarmes.


Avec 143 millions de comptes potentiellement piratés, les cybercriminels réussissent sans aucun doute à miner la confiance des consommateurs dans la capacité des organisations de garder nos informations privées.


(Equifax Canada s'est refusée pour l'instant à tout commentaire. Le piratage majeur dont a été victime la société mère, qui touche près d'un Américain sur deux mais également des Canadiens, soulève pourtant un risque d'usurpations massives d'identité)


Les entreprises doivent se poser une question cruciale: comment pouvez-vous arrêter l'attaquant déjà dans votre réseau avant qu'il ne s'agisse d'une crise?


Les organisations devront faire preuve de plus en plus de résistance et adopter de nouvelles formes de technologies qui peuvent fournir à la fois la détection et la visibilité précoces des menaces qui leur manquent.


Ces approches sont beaucoup plus perceptives pour les intrusions et les comportements suspects que les outils existants qui sont encore utilisés.


Bien qu’Equifax soit l'objet de l'histoire d'aujourd'hui, toutes les entreprises sont vulnérables à ces types d'attaques avancées.


L'utilisation de l’apprentissage automatique pour mettre en œuvre un modèle de «système immunitaire» pour améliorer la sécurité jouera un rôle essentiel en fournissant une visibilité en temps réel, permettant aux organisations de faire face aux menaces dans ce climat cybernétique renforcé.


 


Un commentaire signé David Masson, Directeur national de Darktrace au Canada.

À propos de ce blogue

La réaction de Les Affaires réserve cet espace aux lecteurs qui voudraient réagir aux textes d’opinions et d’analyse publiés sur son site internet par ses chroniqueurs et ses experts invités. Seuls les textes respectueux et clairement argumentées seront considérés.

Sujets liés

Bourse