Quand bloguer devient une forme de mentorat

Publié le 12/01/2012 à 09:33, mis à jour le 09/04/2012 à 01:34

Quand bloguer devient une forme de mentorat

Publié le 12/01/2012 à 09:33, mis à jour le 09/04/2012 à 01:34

BLOGUE - Peut-on dire que bloguer serait une forme de mentorat ?


Je me posais récemment cette question en lisant de nouveau la définition du mentorat sur le site de Mentorat Québec, un organisme dont la mission est de promouvoir et de développer la culture mentorale en offrant des services adaptés à des personnes et des organisations reliées au monde du travail et au développement professionnel :


Le mentorat est une relation interpersonnelle de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle une personne d’expérience investit sa sagesse acquise et son expertise afin de favoriser le développement d’une autre personne qui a des compétences à acquérir et des objectifs professionnels à atteindre.


Voyons ensemble les choses autrement. En quoi bloguer serait une forme de mentorat ? Selon moi les blogueurs, dans un contexte professionnel, sont, avant tout, des individus qui ont le désir de partager des expériences, des découvertes et des connaissances dans un domaine quelconque. En partageant leur savoir-faire et savoir-être, leur passion, leurs aventures  mésaventures et leurs conseils, ils contribuent au développement professionnel ou personnel de d'autres personnes et ce sans nécessairement le savoir.


Bloguer est aussi un exercice intéressant pour l'entrepreneur débutant en affaires. Le blogue lui permet entre autres de communiquer autrement son apprentissage, de partager ses compétences et ses expériences. Cela lui permet également de mieux connaître son public cible, de vendre autrement, de réseauter et de prendre le temps de s'arrêter pour structurer sa pensée.


Par exemple, en consultant divers blogues d'entrepreneurs aux États-Unis, j'apprends de leurs expériences,  de leurs échecs qu'ils veulent bien nous partager. Ces lectures me sont souvent utiles avant la prise de décision et me permettent de réfléchir comment je pourrais m'adapter autrement à des situations.


En réfléchissant à différentes conditions de réussite d’une relation mentorat, j'ai pu y trouver quelques similitudes entre le blogue et le mentorat. En voici quelques unes :


Un jumelage s'appuyant sur les affinités et les besoins complémentaires des personnes


Ici la blogosphère devient en quelque sorte une banque de mentors. Chaque blogue représente une fiche. Celui qui désire être mentoré  peut choisir de s'abonner à des blogues en fonction des connaissances et compétences qu'il veut bien acquérir et des objectifs professionnels qu'il veut atteindre.


Une intention volontaire


Tout comme devenir mentor ou mentoré, devenir blogueur est une action volontaire qui divulgue selon moi une intention quelconque. L'entrepreneur débutant en affaires qui se fait connaître en bloguant ses propres expériences en est un exemple.


Le dévoilement de soi


Selon mon expérience avec mes mentors, le succès dans une relation de mentorat se produit lorsque la communication et les échanges sont pertinents et vrais. Dans le cas du blogueur, plus il partagera ses aventures, ses échecs et ses réussites, plus il pourra attirer des commentaires pertinents qui pourront l'aider dans son cheminement professionel. C'est ce qui développe également une confiance auprès des lecteurs.


Qu'en pensez-vous ?


-----------------------


Ce blogue a pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat.


Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé, au fil des ans, une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle gère actuellement Niviti, une entreprise de services-conseils en animation de communauté web pour les décideurs d'entreprise.


Échangez avec Kim Auclair sur Twitter : @kimauclair

À propos de ce blogue

Entrepreneure passionnée, Kim Auclair a développé au fil des années une riche expérience dans le domaine du Web. Elle a créé entre autres, en 2005, MacQuébec, une communauté d'utilisateurs de produits Apple au Québec. Elle est actuellement présidente chez Niviti, une entreprise de services-conseils en création, animation et gestion de communauté Web pour les décideurs d'entreprise. Ayant pour but de vous faire découvrir différentes facettes de l'entrepreneuriat, Kim Auclair apporte, au travers de ce blogue, ses réflexions et opinions sur l'entrepreneuriat, le web et le mentorat.

Kim Auclair

Sur le même sujet

À la une: construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les 300 plus importantes PME du Québec.

Le goût d'entreprendre a triplé depuis 10 ans

L'entrepreneuriat a fait des progrès depuis 2009. Il y a toutefois des enjeux par rapport aux hommes et aux immigrants.

Blogues similaires

Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants

Ralenties par leur conjoint et non leurs enfants Soupir. Une nouvelle Ă©tude dans le Harvard Business Review ...

Si vous n'ĂŞtes pas unique, soyez le meilleur!

BLOGUE INVITÉ. Il convient de jouer avec trois clés pour y parvenir avec brio...

Fonds de solidarité: quand le service à la clientèle commence par le respect du client

06/12/2013 | Jacques Nantel

Comme des milliers de Québécois, je possède une partie de mon REER dans le Fonds de ...