Les nomades numériques redéfinissent le voyage d'affaires

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

Les nomades numériques redéfinissent le voyage d'affaires

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Juin 2015

De gauche à droite, Karim Traiaia et Vincent Lachance, co-fondateurs de Startup Basecamp Montréal. [Photo: Julien Brault]

Les technologies ont donné la possibilité au bureau d'envahir les vacances de nombreux travailleurs jusque sur la plage. Toutefois, les mêmes technologies permettent aujourd'hui aux nomades numériques, des travailleurs autonomes et des entrepreneurs hautement mobiles, de redéfinir le voyage d'affaires.


Surfant sur la vague, de nombreux établissements fondés pour servir cette clientèle émergent. Startup Basecamp, qui ouvrira un premier établissement à Montréal en juillet, s'inscrit dans la foulée.


«Il y a un aspect générationnel à cette tendance d'aller à l'étranger pour lancer une entreprise, déclare Vincent Lachance, cofondateur de Startup Basecamp Montréal. L'idée est que, si on a 10 000 $ pour lancer une entreprise, on peut se rendre plus loin avec ce montant, à Bali [plutôt] qu'en Californie, tout en allant chercher une qualité de vie intéressante.»


Si Montréal n'est pas tout à fait Bali, Vincent Lachance fait le pari qu'il y aura assez de nomades numériques qui transiteront par Montréal pour justifier l'ouverture d'une maison de chambres nouveau genre sur le Plateau-Mont-Royal. Notamment, il vise à convaincre les entrepreneurs qui viennent à Montréal pour se joindre à un accélérateur comme FounderFuel d'y louer une chambre.


Fondée en Californie, Startup Basecamp est à mi-chemin entre un gîte touristique et un espace de travail partagé comme la maison Notman. L'entreprise exploite deux emplacements à San Francisco, mais son pendant montréalais sera en quelque sorte une franchise, le risque financier étant assumé par Vincent Lachance et ses associés.


Profiter d'un réseau


C'est l'effet de réseau qui a convaincu Vincent Lachance de s'affilier à Startup Basecamp. «L'avantage de venir chez nous, pour un entrepreneur, c'est le carnet d'adresses. On va pouvoir diriger l'entrepreneur vers les bonnes personnes à Montréal, mais aussi dans la Silicon Valley et dans les autres villes où Startup Basecamp sera établie.» Si Montréal est la première incursion de Startup Basecamp à l'extérieur de San Francisco, Vincent Lachance soutient que plusieurs villes devraient bientôt s'ajouter à son réseau.


Les nomades numériques sont certes des voyageurs d'affaires, mais ils sont avant tout des touristes. En effet, pour la plupart d'entre eux, le voyage est une passion autour de laquelle ils ont bâti leur vie professionnelle. C'est notamment le cas d'Isabelle Montminy, une développeuse Web qui, depuis 2006, a passé presque autant de temps à l'étranger qu'au Québec. «À Bali, une chambre double avec déjeuner et Wi-Fi, c'est 15 $. En faisant des contrats à 60 $ de l'heure pour des clients canadiens, c'est un modèle qui offre une belle flexibilité. Au Honduras, par exemple, je faisais en alternance une journée de travail et une journée de plongée sous-marine.»


C'est pour attirer des nomades numériques comme Isabelle Montminy que des organisateurs de voyages nouveau genre comme Refuga, Tribewanted et HackerParadise ont émergé. Ces clubs Med pour nomades numériques offrent des séjours dont la durée oscille entre une semaine et trois mois dans des destinations paradisiaques. Ce qui les distingue, toutefois, est qu'ils offrent des espaces de travail partagé et qu'ils visent à créer des liens entre leurs hôtes grâce à des activités.


«Le plus grand bénéfice de nos séjours réside dans le partage de connaissances et le réseautage qui en découle», affirme Nikolaj Astrup, pdg de Refuga, pour qui tout a commencé en 2012 en organisant un premier séjour dans une maison de Barcelone, qu'il avait alors annoncé sur les médias sociaux. L'expérience s'est révélée si enrichissante que Nikolaj Astrup a décidé d'en faire une entreprise. En 2015, Refuga devrait organiser une quinzaine de voyages du type.


La fin des vacances ?


«La frontière entre ce qui est personnel et ce qui est professionnel commence à s'effriter pas mal», soutient Louis-Philippe Maurice, pdg de Busbud, une plateforme d'achats de billets d'autocar. Ayant eu l'idée de Busbud durant un voyage en Amérique du Sud, l'entrepreneur ne voit pas pourquoi il ne serait pas possible d'allier travail et tourisme. C'est d'ailleurs l'objectif de la Tournée des entrepreneurs, une série de voyages dans les régions du Québec qu'il a lancée l'année dernière et qui se tiendra à nouveau cet été.


Alliant conférences informelles, réseautage d'affaires et tourisme, la Tournée des entrepreneurs est une créature hybride. Louis-Philippe Maurice, du reste, assimile le format à un 5 à 7, ce dernier ayant lieu la fin de semaine et non pas durant les heures de bureau : «Ça se rapproche des vacances, car on voulait un climat plus léger que celui d'une conférence d'affaires, ce qui ne veut pas dire qu'on ne prend pas les sessions au sérieux».

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Devenir un pro du coupon à l'ère numérique

Édition de Mai 2018 | Didier Bert

Le bon vieux coupon papier a été détrôné par les applications mobiles. Pour ...

« Nous voulons combler la fracture numérique entre les jeunes pousses et les PME »

Édition du 19 Mai 2018 | Diane Bérard

PERSONNALITÉ INTERNATIONALE. L'entrepreneur français Laurent Fiard a fondé le Forum Entreprise du futur pour ...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

La musique vous rend-elle plus productif?

19/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.