Le studio de jeux vidéo français Ankama arrive à Montréal

Publié le 12/09/2013 à 13:48, mis à jour le 12/09/2013 à 14:06

Le studio de jeux vidéo français Ankama arrive à Montréal

Publié le 12/09/2013 à 13:48, mis à jour le 12/09/2013 à 14:06

[Photo : capture d'écran]

BLOGUE. Le studio de jeux vidéo Ankama, dont le siège social est situé à Roubaix, en France, annoncera son implantation à Montréal lundi prochain.


On devrait en savoir plus sur l’ampleur de l’investissement d’Ankama dans le cadre d’une conférence de presse à laquelle devrait participer Anthony Roux, directeur général du studio, et Élie Farah, vice-président de Montréal International.


Tout porte à croire que la branche montréalaise du studio aura pour mission de développer un nouveau jeu massivement multi-joueurs (MMO), une catégorie de jeux nécessitant généralement des investissements substantiels.


En effet, une consultation de Linkedin nous permet de découvrir qu’au moins deux employés clés de l’entreprise se sont installés à Montréal, où ils disent travailler sur un jeu qui n’a pas encore été annoncé. Il s’agit de Maxime Plantady, chef technique, et Julien Derveeuw, chef développeur, qui ont tous deux travaillé sur WAKFU, le dernier jeu de type MMO lancé par l’entreprise.


En consultant Facebook et Linkedin, on ne repère que cinq employés travaillant pour le studio à Montréal. Il ne s’agit que d’un indice, puisque rien ne dit que ses employés actuels y ont tous mis à jour leur statut d’emploi. De plus, il serait surprenant que l’entreprise n’annonce pas l’ouverture d’un certain nombre de postes lundi. 


Le studio français, qui compte près de 450 employés, est spécialisé dans les jeux MMO. L’entreprise publie toutefois d’autres de type de jeux et est aussi connu en tant qu’éditeur de bandes dessinées. Son jeu le plus connu, DOFUS, attirerait quelque 2,5 millions de joueurs actifs par mois répartis dans 150 pays.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...

Marie-Lise Pilote : De l'humour à l'investissement

Édition de Novembre 2018 | Claudine Hébert

Humoriste, conférencière, auteure, entrepreneure, Marie-Lise Pilote cumule les carrières. Toutes comblent deux ...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

16/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

13/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.