FounderFuel Demo Day : huit start-ups prometteuses à la recherche de financement

Publié le 09/11/2012 à 10:41, mis à jour le 09/11/2012 à 11:01

FounderFuel Demo Day : huit start-ups prometteuses à la recherche de financement

Publié le 09/11/2012 à 10:41, mis à jour le 09/11/2012 à 11:01

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Les entrepreneurs de la troisième cohorte de l’incubateur Founder Fuel ont présenté leur start-up hier, au Monument-National, devant un public record de 800 personnes.


Pour ces entrepreneurs, il s’agissait du point culminant du programme de trois mois de l’incubateur, puisque l’avenir de leur start-up dépendait de leur performance hier. Ils avaient ainsi quelques minutes pour convaincre les investisseurs présents dans la salle d’investir dans leur entreprise. Les deux premières cohortes de Founder Fuel, quant à elles, ont obtenu à ce jour 6,5 millions en financement, a révélé Ian Jeffrey, directeur général de l’incubateur.


La qualité des présentations et le stade de développement des start-ups qui ont présenté hier soir n’ont pas manqué d’impressionner. Le niveau était d’une coche supérieure à ce à quoi nous avais habitué FounderFuel, ce qui n’est pas peu dire. Néanmoins, je vais me limiter à décrire ici de mes trois coups de cœur, avant de passer rapidement sur les cinq autres start-ups de la cohorte.


1. Openera


La start-up d’Ottawa a conçu un logiciel de gestion de contenu (ECM) compatible avec de nombreuses applications infonuagiques, dont Box, Evernote et Salesforce. Bien que je n’aie pas saisi ce que leur logiciel offre de plus que les logiciels de gestion de contenu déjà sur le marché sur ce plan, Openera permettrait de mieux classer les documents, de manière automatique, conformément aux politiques de l’entreprise et aux différentes exigences réglementaires. L’entreprise a également développé une application iPhone, sur laquelle on peut accéder à tous ses documents. Un investisseur à qui j’ai parlé, qui se spéalise dans les logiciels pour entreprises, m’a dit beaucoup de leur produit.


Financement recherché : 750 000 $ (250 000 $ auraient déjà été promis)


À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Capital de risque: l'Américaine 500 Startups veut s'imposer ici

31/03/2017 | Denis Lalonde

500 Startups est débarqué au Canada en juillet avec l'intention de financer 150 startups à travers le pays d'ici 3 ans.

Capital de risque: Montréal au 2e rang canadien en 2016

Mis à jour le 25/01/2017 | Denis Lalonde

Montréal a attiré des investissements en capital de risque totalisant 334M$US en 2016, en hausse de 8% sur un an.

Blogues similaires

Le libre-échange, et autres défis pour les fromages et le boeuf d'ici

Édition du 22 Avril 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est un cas classique de «If you can't beat them, join them».L'industrie fromagère européenne ...

La Caisse d'économie solidaire relève le défi des Corn Flakes

25/04/2017 | Diane Bérard

BLOGUE. Comme les Corn Flakes, la Caisse d'économie solidaire Desjardins veut qu'on la redécouvre.

Comment ne plus jamais faire de grave erreur au travail?

Mis à jour à 06:21 | Olivier Schmouker

BLOGUE. À force de confondre vitesse et précipitation, nous faisons de mauvais choix. Voici une parade ultrasimple.