Demo Day de FounderFuel : trois start-ups à surveiller

Publié le 12/07/2013 à 10:01, mis à jour le 12/07/2013 à 10:36

Demo Day de FounderFuel : trois start-ups à surveiller

Publié le 12/07/2013 à 10:01, mis à jour le 12/07/2013 à 10:36

[Photo : Julien Brault]

BLOGUE. Le Demo Day de FounderFuel, qui a eu lieu jeudi au théâtre Rialto, à Montréal, a attiré un nombre record de spectateurs. La décision de tenir l’événement en marge de l’International Startup Festival a sans aucun doute contribué au succès populaire de l’événement, auquel assistaient plusieurs investisseurs de la Silicon Valley comme Dave McClure.


La qualité des start-ups incubées par FounderFuel semble augmenter d’une cohorte à l’autre et les neuf équipes qui ont présenté jeudi n’ont pas fait exception à la règle. Il faut dire que FounderFuel a récemment doublé le montant de ses investissements. Grâce à cet incitatif et à sa réputation grandissante, l’incubateur a su attirer des équipes de premier plan, dont plusieurs avaient déjà suivi d’autres programmes d’incubation.


Toutes les start-ups qui ont présenté jeudi étaient prometteuses, mais j’ai décidé de me limiter à présenter trois d’entre elles. Le choix été tout particulièrement difficile, mais à mon humble avis, il s’agit de celles qui ont le plus de chance de générer un rendement positif pour leurs investisseurs.


 


1. Groove


Groove, qui propose une application de lecture de musique, est sans aucun doute la coqueluche de la présente cohorte. Son application iPhone a généré plus d’un million de téléchargements, dont 175 000 sont devenus des utilisateurs actifs. Comme si ce n’était pas assez, l’équipe a été introduite jeudi par nul autre que Chuck Comeau, le batteur du groupe Simple Plan.


L’application Groove est une alternative à l’application de lecture de musique par défaut du iPhone. Ses créateurs la présentent comme une application de redécouverte musicale, puisqu’elle permet aux passionnés de musique de redécouvrir les morceaux qu’ils ont achetés au fil des ans sur iTunes. Par conséquent, le public cible de l’application est âgé entre 25 et 64 ans et est constitué de gros consommateurs de musique. Le modèle d’affaires de l’entreprise repose sur des offres promotionnelles ciblées, que les groupes de musiques et les titulaires de droits proposeront aux utilisateurs de Groove.


La start-up vient de lancer une version Windows 8 de son application et souhaite lancer une version Android prochainement. Elle est à la recherche d’un financement de 600 000 $.


La suite : Provender et Transit


À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Montréal n'aura jamais été aussi «facile à vendre»

Édition du 23 Septembre 2017 | Alain McKenna

«Il y a vraiment un buzz autour de Montréal, et il n'est pas momentané», assure Stéphane Paquet, vice-président ...

Le capital de risque s’effeuille-t-il au Canada?

21/07/2017 | lesaffaires.com

INFOGRAPHIE. Avec 400 millions de dollars et 58 financements au second trimestre 2017, l'activité semble faiblir.

Blogues similaires

Propulser les régions en misant sur les hubs innovants

Édition du 23 Septembre 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. Le vendredi 15 septembre, on inaugurait à Magog le Quartier de l'innovation, un lieu consacré aux ...

Pourquoi le Château Laurier a mesuré son empreinte sociale

22/09/2017 | Diane Bérard

BLOGUE. L'hôtel Château Laurier, à Québec, est la première entreprise québécoise à mesurer son empreinte sociale.

Bref éloge de l'audace

22/09/2017 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une vertu malheureusement trop rare, et pourtant ô combien précieuse pour voler de succès en succès au travail.