Ces patrons qui gazouillent

Publié le 09/01/2012 à 09:19, mis à jour le 09/01/2012 à 09:19

Ces patrons qui gazouillent

Publié le 09/01/2012 à 09:19, mis à jour le 09/01/2012 à 09:19

[Photo : Bloomberg]

Malgré la création de nombreux postes de gestionnaires de communauté, de plus en plus de patrons sont présents sur les médias sociaux. Au courant des derniers jours, le PDG octogénaire de News Corp. Rupert Murdoch, de même que celui des Canadiens de Montréal, Geoff Molson, se sont joints à Twitter. En à peine quelques jours, ils ont respectivement attiré quelque 114 589 et 11 982 «followers».


Du côté des entreprises Web en démarrage, ce sont les patrons qui n’ont pas de comptes Twitter qui font exception. Du côté des grandes entreprises du secteur des TI, seuls quelques un y sont présents, comme le PDG de Dell, Michael Dell, et l’ancien PDG de Microsoft Bill Gates. Et c’est sans parler des politiciens, qui sont nombreux sur Twitter. De ce nombre, mentionnons Barack Obama, qu'on peut voir ci-dessus en train d'y publier un microbillet.


Cette tendance, qui ne fait sans doute pas le bonheur des directeurs des communications, contribue à donner un visage plus humain aux entreprises dont les patrons participent à la conversation sur Twitter. De plus, leur présence sur Twitter pourrait avoir un effet sur le cours de l’action de l'entreprise qu'ils dirigent. En effet, les médias sociaux sont certes peuplés par des consommateurs (d’où l’engouement général pour le commerce social), mais aussi, par des investisseurs. Le dévoilement de résultats financiers ou les conférences téléphoniques entrainent d’ailleurs des discussions animées sur Twitter.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Julien Brault

Sur le même sujet

Blogues similaires

Les salutations de Jacques MĂ©nard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | RenĂ© VĂ©zina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane BĂ©rard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

La musique vous rend-elle plus productif?

19/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La plupart du temps, elle nous aide à travailler «vite et bien», selon une étude.