Après les « J'aime» sur Facebook, les « J'appuie » sur LinkedIn

Publié le 24/09/2012 à 13:16, mis à jour le 24/09/2012 à 17:04

Après les « J'aime» sur Facebook, les « J'appuie » sur LinkedIn

Publié le 24/09/2012 à 13:16, mis à jour le 24/09/2012 à 17:04

[Photo : Bloomberg]

BLOGUE. Le réseau social professionnel LinkedIn a lancé ce matin le bouton « Endorse » aux États-Unis, en Inde, en Australie et en Nouvelle-Zélande.


La nouvelle fonctionnalité s’apparente au bouton « J’aime » de Facebook, mais son usage est plus restreint. Il sert ainsi exclusivement se porter garant des compétences de ses contacts professionnels. Le bouton, qui pourrait prendre le nom de « J’appuie » ou « Je confirme » en français, sera offert partout dans le monde et traduit dans toutes les langues au courant des prochaines semaines.


Cette nouvelle fonctionnalité vise à renforcer la position de LinkedIn en tant que plateforme de recrutement. Il s’agit en quelque sorte d’un prolongement de la fonction de recommandation, qui permet d’écrire un commentaire sur les réalisations professionnelles d’un autre utilisateur de Linkedin. Toutefois, le bouton rendra le processus pour beaucoup plus facile.


Ainsi, il sera possible de se porter garant (ou d'appuyer) chaque habileté et expertise mentionnée par un utilisateur. Le nouveau bouton devrait ainsi fournir de précieux renseignement à Linkedin sur les véritables forces de chaque utilisateur. Pour l’entreprise, l’information vaut son pesant d’or, puisque’elle tire une partie substantielle de ses revenus des services qu’elle offre aux recruteurs.


 


 

À propos de ce blogue

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE est le blogue de Julien Brault, journaliste spécialisé en technologies et en capital de risque. Sa mission : présenter les start-ups d'ici et d'ailleurs qui sont en train de transformer le monde et traiter des dernières innovations technologiques dans tous les domaines.

Julien Brault

Sur le même sujet

Facebook poursuit les avocats de Paul Ceglia, qui réclamait 50% du réseau

20/10/2014

Elle les accuse de complicité avec celui qui a tenté d'escroquer le réseau social et son fondateur.

Des failles dans la gestion de crise chez Home Depot

Édition du 11 Octobre 2014 | Denis Lalonde

En choisissant de publier des communiqués non signés pour annoncer à sa clientèle que ses systèmes informatiques ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Prix du pétrole en baisse : drôle au début, compliqué par la suite

19/10/2014 | René Vézina

Le prix du brut est en baisse, ce qui s’accompagne de bien des perspectives intéressantes… mais pas ...

Christine Lagarde, prochaine présidente de la République?

17/10/2014 | Diane Bérard

BLOGUE. Les femmes du Women's Forum la veulent à la tête de la France. Elle sourit et leur donne 7 conseils pour avancer

Comment fonctionne Google? Eric Schmidt vous l'explique

21/10/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un voile de mystère enveloppe Google. Levons-le ensemble, en douceur, avec l'aide de son président du conseil.