Saputo, c'est l'autre pays du fromage

Publié le 18/07/2017 à 14:00

Saputo, c'est l'autre pays du fromage

Publié le 18/07/2017 à 14:00

À LA UNE. Déjà forte de cinquante usines, la multinationale laitière poursuit sa croissance au-delà des océans.



Quand j’étais enfant, en France, il y avait une campagne publicitaire pour les fromages de la Hollande. Ça disait «La Hollande, l’autre pays du fromage», et c’était pour montrer que la France n’avait pas le monopole du bon goût fromager.
 
C’est ce que m’évoque aujourd’hui le groupe Saputo. La multinationale québécoise, c’est un peu aussi «l’autre pays du fromage». En fait, je devrais dire, les autres pays du fromage, Saputo fabrique dans 50 usines, réparties sur 3 continents. Et dans chaque région du monde, elle poursuit sa croissance à coup d’acquisitions.
 
Par exemple, le PDG de Saputo a expliqué à notre journaliste qu’il «pourrait acheter une entreprise en France, en Allemagne, au Danemark, en Italie, au Royaume-Uni ou en Irlande.»
 
Et ça, c’est juste le plan européen. Pour le reste du monde, Lino Saputo Jr. a des plans tout aussi précis.
 
À découvrir dans le numéro de Les Affaires de ce 22 juillet 2017.



À propos de ce blogue

Julie Cailliau

Sur le même sujet

Immobilier: hausse des prix et des taux d'intérêt

14/09/2018 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-Les Affaires. L'accès à la propriété a continué de chuter en août au Québec.

Les partis envoient leurs poids lourds économiques au front

Ils ont croisé le fer dans le cadre d'un débat organisé par la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.