Action, ambition !

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Septembre 2017

Action, ambition !

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Septembre 2017

Notre équipe souligne la rentrée en publiant les résultats - passionnants ! - d'un sondage exclusif sur le thème de l'ambition québécoise. Léger a mené avec nous cette enquête dans l'intention de décrypter les aspirations des dirigeants d'entreprise. Leurs ambitions pour leur propre organisation, mais aussi pour toute la communauté d'affaires et pour le Québec au grand complet.


Avons-nous été surpris des résultats ? Que les patrons québécois soient ambitieux ne nous a pas étonné. Mais ambitieux à ce point, oui, nous avons été surpris ! Décomplexés et gonflés à bloc par une conjoncture favorable, les chefs d'entreprise ne se laissent plus intimider par les succès des autres (comme les Américains, mettons !) ni reléguer au banc des observateurs. Ils passent à l'action avec les ambitions les plus élevées.


Tant mieux, car le premier gage de réussite n'est-il pas de passer à l'action avec confiance ?


Nous avons beaucoup cogité sur cette question au cours des derniers mois. De quoi la communauté d'affaires a-t-elle besoin pour passer à l'action avec confiance et, par voie de conséquence, connaître des succès ? Comment pouvons-nous jouer un rôle dans cette construction d'une économie forte et saine ?


C'est fort simple : notre approche consiste à prendre acte des enjeux, à chercher comment les résoudre, à rapporter les meilleures pratiques et à encourager leur adoption. Dans ce contexte, Les Affaires consacre autant d'énergie à expliquer ce qui va bien qu'à rapporter les ratés. C'est un parti pris. Celui d'un journalisme constructif.


Lunettes roses, diront certains. Candeur, répondra l'écho. Tans pis pour eux ! Les Affaires choisit de célébrer les succès et l'assume. Sans fermer les yeux sur les manquements, sans maquiller les difficultés, sans éluder les questions qui fâchent. Cela fait partie intégrante de notre mission d'information, nous le réitérons, mais avec la conviction qu'il ne suffit pas de mettre le doigt sur le bobo pour le soigner. Nous devons faire émerger les meilleures solutions, comme on révélerait des secrets bien gardés, pour que vous puissiez les adopter, corriger les problèmes et les transformer en occasions. C'est notre ligne éditoriale depuis des lunes ; nous la réaffirmons et la clarifions aujourd'hui, alors que Les Affaires entame une vaste campagne pour mettre en valeur sa mission auprès de la communauté d'affaires du Québec, appuyé par des ambassadeurs de renom, la toute première étant Monique Leroux (à lire en page 12). Notre manchette sur l'ambition québécoise est le moment parfait. Je porte un toast et lève mon «dab» à nos succès !


Julie Cailliau
Rédactrice en chef, Groupe Les Affaires
julie.cailliau@tc.tc

À propos de ce blogue

Julie Cailliau est éditrice adjointe et rédactrice en chef du Groupe Les Affaires, dont l’équipe de journalistes chevronnés publie le journal Les Affaires, le site lesaffaires.com et le magazine Les Affaires Plus. Elle est également présidente du conseil d’administration de la Fondation des prix pour les médias canadiens. Diplômée de l’École supérieure de journalisme de Lille, en France, Julie a pratiqué le métier de journaliste au sein de plusieurs publications françaises et québécoises. Dans une vie précédente, elle a œuvré à titre d’ingénieure en biotechnologies. Son « why », c’est d’apprendre et d’informer afin de nous permettre de faire les bons choix. La prise de conscience de l’urgence environnementale et l’émergence de l’entrepreneuriat social comptent pour elle parmi les tendances les plus réjouissantes actuellement.

Julie Cailliau

Sur le même sujet

Les vendeurs canadiens connaissent mal les voitures électriques

Ce problème de taille a été mis en lumière par un sondage fédéral.

Pour qu'une réunion soit un peu moins inutile

07/08/2018 | Conseiller

Employés et patrons s’entendent au moins sur une chose: ils détestent les réunions inutiles...