Votre guide pourboire vacances: combien et à qui?

Publié le 24/07/2015 à 06:28

Votre guide pourboire vacances: combien et à qui?

Publié le 24/07/2015 à 06:28

Ahhhh enfin les vacances! « Et vous, que ferez vous au temps chaud? » 


 Certains de vous iront passer quelques jours à l’hôtel, tandis que d’autres se rendront dans un tout-compris et d’autres séjourneront dans un gite du passant.


Peu importe dans quel type d’hébergement vous coucherez, vos préparatifs et votre budget doivent inclure les pourboires.


Lorsque je participe à des émissions avec lignes ouvertes, je reçois toujours plusieurs questions sur l’étiquette des pourboires. Vous voulez savoir : combien donner, à qui. 


Afin de vous éclairer sur les pratiques contemporaines, voici votre guide pourboire vacances. 


Retrouvez moi sur Twitter | Facebook | LinkedIn | mon site web.


Origines


Certains experts disent que la coutume est née au 18e siècle en Angleterre. Un aubergiste aurait astucieusement placé une petite urne sur son comptoir, bien à la vue de ses clients entrants. Le pot avait l'inscription : « To Insure Prompt Service (pour assurer la rapidité de votre service) ». Les clients y déposaient quelques sous pour recevoir un service immédiat.


Trois siècles plus tard, les origines anglaises de cette inscription se sont métamorphosées de l’acronyme T.I.P.S., au verbe tipper, communément utilisé de nos jours partout au Québec et ailleurs sur la planète.


Comment?


Les pourboires varient en fonction des rôles, des scénarios et des coutumes nationales. Même que certains pays, comme l'Australie, ne participent pas à cet ajout, socialement convenu, au tarif horaire de l’employé.


Alors, avant de voyager à l'étranger, renseignez-vous auprès de : votre agent de voyage, Demandez à Julie ou à Mark Zuckerberg.


Vraiment? Pourquoi lui Julie?


Vraiment! Bien que les médias ont fait des ragots, sur le fait qu’il n’ait pas laissé de gros pourboires lorsqu’il était à Rome, le co-fondateur de Facebook a fait ce que les Romains font et a laissé le bon pourboire. À Rome, pour un repas du midi, qui dans ce cas était un partage d’amuse-gueules avec sa nouvelle épouse, les habitants locaux savent que les frais de service sont généralement inclus. La note l'indique bien, « servizio incluso ». Ainsi, les attentes du personnel était un léger supplément, arrondi à 10% du total, sans plus, même de la part de Monsieur Facebook lui-même.


Encore une fois, comme le disait si bien ma grand-mère maternelle Florina : « Dans le doute, on s’informe. » Il est toujours judicieux de le demander à son arrivée, ou encore mieux avant de partir.


Pour vos prochaines vacances, par chez nous ou chez nos voisins du Sud, voici les pratiques contemporaines des pourboires en Amérique du Nord.


À qui et combien? 


Le personnel d'accueil et les propriétaires du gîte touristique : en général, ne reçoivent pas de pourboire. Un cadeau, comme un objet commémoratif ou décoratif, est un geste apprécié par ces propriétaires.


Chauffeur de taxi: 10 à 15%, et en plus, la plupart des compagnies de taxi ont maintenant, des tarifs spécifiques pour la manipulation de vos bagages.


Serveur et barman: 15 à 20% avant les taxes et les coupons-rabais.


Portier : ‘0’ pour ouvrir la porte, 1 $ à 2 $ pour appeler un taxi ou vous offrir un parapluie, et 5 $ pour des recommandations de restaurants ou d’activités.


Concierge : ‘0’ pour des directives, 10 $ pour des billets difficiles à obtenir comme Céline sur les plaines et un minimum de 5 $ à la fin de votre séjour, si vous étiez régulièrement en quête de conseils.


Portier à l'hôtel ou à l'aéroport : 1 $ à 2 $ par sac, selon le poids et la facilité de manipulation.


Voiturier : 2 $, et pour un accès rapide à votre voiture et une diminution du temps d'attente, ajouter un supplément tout en annonçant votre besoin à celui à qui vous remettrez vos clés.


Entretien ménager : de 2 $ à 5 $ par jour ou plus, selon la situation et l'organisation de votre chambre.


N’attendez pas la fin de votre séjour pour donner votre pourboire, faites-le à tous les jours. Le personnel d’entretien ménager travaille généralement dans des rotations de quarts de travail donc, la personne que vous souhaitez récompenser risque de ne pas recevoir votre ce que vous laissez derrière. À votre pourboire, ajoutez une note de remerciement dans la langue locale. Préparez-les à la maison, en utilisant Google translate lien…!!!


Service à la chambre : ‘0’, le service est « normalement » inclus.  Vérifier votre addition attentivement. Si ce n'est pas inclus, ajoutez 15 à 20%, avant les taxes.


Livraison à la chambre pour des accommodements supplémentaires tels : un oreiller non-allergène ou un peignoir : minimum de 2 $.


Responsable de la piscine ou au gymnase : ‘0’ pour le service de base. 2 $ ou plus, pour une faveur additionnelle, comme des serviettes supplémentaires ou l’installation de votre parasol.


Guide touristique et chauffeur : 10 à 20% du prix de la visite.


Offrez votre pourboire dans la monnaie du pays que vous visitez. Cette pratique évitera à l’employé de faire la queue à la banque pour échanger votre argent dans leur devise.


Cliquez ici pour imprimer votre aide-mémoire pourboire gratuit.


Si vous avez vraiment aimé un service, en plus d'un généreux pourboire, prenez le temps d'en parler à un gestionnaire en personne ou par courriel, sur vos réseaux sociaux, ainsi que Trip Advisor …!!!. Cette mention aura un impact profond sur la reconnaissance de l'employé par son employeur.


Bonnes vacances !


Ce texte a originalement été publié sur le site web de Julie parmi plus de 100 billets de blogue.


***


Julie Blais Comeau est une vraie spécialiste de l'étiquette et probablement celle qui est la plus citée au Canada. Avec une expérience solide en gestion, ressources humaines et formation, elle est certifiée en étiquette des affaires et protocole international.


Désirant populariser son savoir, elle est chroniqueuse et blogueuse. Vous l’avez peut-être, lu, vu ou entendu, entre autres dans lesaffaires.com, Radio-Canada, TVA, CTV ou CBC.


Sa mission est simple : éduquer tous les employés sur les pouvoirs exponentiels de l’étiquette pour Projeter confiance et crédibilité.


Parfaitement bilingue, avec au-delà de 500 prestations, pour plus de 50 clients et 5000 participants, Julie est une personne ressource idéale comme consultante en formation et développement, conférencière ou animatrice d’ateliers énergisants et engageants.


Julie Blais Comeau est l’auteure de Quoi dire, comment faire et quand? ainsi que de Projeter confiance et crédibilité, qui paraitra à l’automne 2015, tous deux publiés chez Béliveau éditeur.


Avec Julie, tous peuvent enfin dire : « Adieux faux-pas et embarras ! »



À propos de ce blogue

Julie Blais Comeau est la fondatrice d'etiquettejulie.com, une firme spécialisée dans les relations interpersonnelles. Notre blogueuse est certifiée en étiquette des affaires, protocole international, intelligence interculturelle et service à la clientèle. Auteure de Projetez confiance et crédibilité, ainsi que de Quoi dire, comment faire et quand?, elle est conférencière, animatrice d’atelier, ainsi qu'une collaboratrice média en demande. Bénéficiant d’une expérience solide en gestion et ressources humaines, c’est avec un dynamisme contagieux qu’elle partage les règles, trucs et astuces de l'ère numérique. Ce blogue, "Questions d'étiquette", est à votre service, vous conseille et vous guide. "Adieux faux-pas et embarras! Bonjour confiance et crédibilité." Écrivez à Julie, julie@etiquettejulie.com et elle vous répondra.

Julie Blais Comeau

Sur le même sujet

La moitié des échantillons de fruits de mer sont mal étiquetés

Dans les restaurants, 52 % des échantillons avaient les mauvaises étiquettes. Chez les détaillants, c'est 22 % du temps.

Cette embarrassante facture qui gâche votre première «date»

Mis à jour le 14/02/2018 | Stéphane Rolland

Bien des aspirants-amoureux ne savent plus comment régler leur compte.