Rentrée égale retour au réseautage: six étapes pour vous donner du pep

Publié le 24/08/2016 à 17:48

Rentrée égale retour au réseautage: six étapes pour vous donner du pep

Publié le 24/08/2016 à 17:48

Les vacances sont terminées. Vous êtes bronzé, reposé et plein de souvenirs énergisants.


Vous êtes prêt pour la rentrée de vos enfants. LA fameuse liste des effets scolaires est pleine de crochets. Ils ont tout ce qu’il leur faut. Yesss!


Mais, êtes-vous prêt pour votre rentrée au boulot? Car qui dit rentrée, dit aussi retour au réseautage. Et comme mentionné dans ce billet précédent, le réseautage, ça se prépare.


Voici six étapes pour vous donner du pep (tiré de l’anglais pepper :-)) avant de démarrer le dernier trimestre pour terminer l’année en beauté.


Suivez-moi aussi sur Twitter | Facebook | LinkedIn | Site web.


1. Faites votre bilan


Avant d’aller de l’avant, de prendre de nouvelles résolutions, de vous défoncer pour atteindre tous vos objectifs d’ici le 31 décembre, prenez le temps de faire un constat de vos résolutions du début d’année. 


Quels objectifs sont atteints? Quelles initiatives sont en cours?


Comment le réseautage peut vous aider à atteindre vos buts? Quelles participations n’ont pas donné de résultat? Lesquelles ont été le plus productives?


Que souhaitiez-vous faire rayonner? Rappelez-vous l’exercice de ce billet pour définir votre réputation en trois mots. Mission accomplie ou amélioration souhaitée?


Questionnez-vous. Notez le pourquoi de vos réussites, écarts et manques.


2. Ajustez votre tir


Vos objectifs de janvier sont-ils encore pertinents? Devez-vous retarder certaines dates ou devancer certains projets?


Consultez les membres de votre équipe, vos supérieurs et fournisseurs.


Soyez réaliste et planifiez ce qui est réalisable.


3. Choisissez et alignez vos activités


Basé sur votre vision nouvellement peaufinée ou reconfirmée, soyez stratégique pour combler votre calendrier réseautage.


Si vous prévoyez élargir votre clientèle, explorez de nouveaux réseaux et regroupements.


Si vous changez d’industrie, peut-être y a-t-il une association à laquelle vous devez adhérer? Informez-vous à vos collègues et fouillez sur LinkedIn ainsi que le Web.


Une astuce : Souvent, la façon la plus efficace de faire de nouvelles connaissances et de percer un nouveau marché est de s’impliquer. Levez la main, quand on demande des bénévoles. Faites don de votre temps et de votre expertise, au sein d’une nouvelle association ou d’un réseau.


4. Ayez un plan de match


À moins de vouloir vous faire plaisir et socialiser avec les membres de votre communauté, n’acceptez pas une invitation parce que vous y allez toujours, vous connaissez tout le monde et que vous appréciez les petites bouchées au 5 à 7.


Même si vous êtes sur votre terrain de jeux, assignez-vous une mission pour ces quelques heures en bonne compagnie. Soyez stratégique. Réfléchissez aux possibles liens à tisser. Les activités de réseautage consomment du temps et vous le savez, le temps, c’est… de l’argent! Pendant que vous êtes là, vous n’êtes pas ailleurs ou peut-être se trouve votre compétiteur…


Si vous avez une raison d’y aller : vous voulez rencontrer la conférencière, un client vous demande d’être présent, l’invitation est aussi pour les non-membres, vous profiterez de l’occasion pour présenter un nouveau produit ou forfait, etc., inscrivez-vous!


5. Initiez des rencontres ou des activités de réseautage 


Vous n’avez pas encore reçu d’invitation ou rien ne vous allume? Créez des occasions de croisements. Soyez créatif. Plus vous serez originale, plus les gens seront intrigués et s’inscriront.


Invitez vos clients pour les remercier de leur fidélité, annoncer de nouveaux produits, présenter les membres de l’équipe, célébrer un prix, d’excellents résultats ou pour une collecte de fonds au soutien d’une œuvre caritative.


Invitez une personne nouvellement rencontrée pour faire de plus ample connaissance. Sollicitez un entretien avec un leader ou un blogueur admiré. Personnellement, je suis toujours flattée et ravie quand on m’invite pour un café. En prime, cela a souvent donné lieu à un mandat.


Le réseautage peut aussi se faire à l’interne. Dînez avec un collègue d’un autre service. Apprenez ce qu’il fait et comment vous pouvez l’aider.


6. Pratiquez-vous et investissez dans votre développement.


Vous n’aimez pas trop le réseautage? Joignez-vous au groupe! C’est le cas pour la majorité d’entre nous. Rares sont les personnes qui carburent à franchir une porte pour aller donner la main et se présenter à des inconnus. Mais comme toute chose dans la vie, le réseautage ça se pratique et toutes les occasions sont bonnes : un barbecue chez votre voisin ou sur les bancs d’aréna à encourager votre enfant.


Le point de départ du réseautage est la connaissance de soi et de l’impression que l’on dégage. Savez-vous ce que les gens disent de vous quand vous entrez? Ou ce qu’ils racontent quand vous quittez? 


Augmentez votre aisance à réseauter en participant à une activité de formation, lisez un livre, analysez et sondez pour savoir de ce que vous dégagez, et ainsi augmenter votre confiance et crédibilité.


Amusez-vous à bâtir et entretenir votre réseau. Bonne rentrée et surtout une fructueuse récolte de contacts mutuellement bénéfiques.


Si vous souhaitez apprendre comment maitriser votre première impression, je vous invite à notre prochain webinaire Projeter confiance et crédibilité, qui aura lieu le 14 septembre à midi, sur votre ordi, tablette ou téléphone. Vous y apprendrez les influenceurs de perception et des trucs concrets, à metre en pratique, dès que vous fermez vogtre appareil. Inscrivez-vous.



À propos de ce blogue

Julie Blais Comeau est la fondatrice d'etiquettejulie.com, une firme spécialisée dans les relations interpersonnelles. Notre blogueuse est certifiée en étiquette des affaires, protocole international, intelligence interculturelle et service à la clientèle. Auteure de Projetez confiance et crédibilité, ainsi que de Quoi dire, comment faire et quand?, elle est conférencière, animatrice d’atelier, ainsi qu'une collaboratrice média en demande. Bénéficiant d’une expérience solide en gestion et ressources humaines, c’est avec un dynamisme contagieux qu’elle partage les règles, trucs et astuces de l'ère numérique. Ce blogue, "Questions d'étiquette", est à votre service, vous conseille et vous guide. "Adieux faux-pas et embarras! Bonjour confiance et crédibilité." Écrivez à Julie, julie@etiquettejulie.com et elle vous répondra.

Julie Blais Comeau

Sur le même sujet

La moitié des échantillons de fruits de mer sont mal étiquetés

Dans les restaurants, 52 % des échantillons avaient les mauvaises étiquettes. Chez les détaillants, c'est 22 % du temps.

Cette embarrassante facture qui gâche votre première «date»

Mis à jour le 14/02/2018 | Stéphane Rolland

Bien des aspirants-amoureux ne savent plus comment régler leur compte.