Doublez vos crédits à la rénovation

Publié le 03/04/2015 à 08:28

Doublez vos crédits à la rénovation

Publié le 03/04/2015 à 08:28

De nombreux Québécois ont su bénéficier pleinement des crédits d’impôt remboursables pour la rénovation résidentielle instaurés par le gouvernement du Québec en 2013 et en 2014.


ÉcoRénov


Vient d’abord le crédit EcoRénov qui est entré en vigueur le 7 octobre 2013 et a pris fin le 31 octobre 2014. L’entrepreneur licencié attestait par un formulaire (TP-1029.ER.A) que les travaux correspondaient bien aux normes énergétiques ou environnementales spécifiées dans une liste très détaillée disponible sur le site de Revenu Québec.


Dans votre déclaration de revenus 2014, portez attention à la nature des travaux non admissibles qui figurent sur le formulaire TP-1029-ER.A signé par l’entrepreneur. Il est fort probable que vous puissiez réclamer en plus le crédit LogiRévov si ces travaux figurent pour votre résidence principale et qu’ils ont été effectués après le 24 avril 2014.


De plus, malgré l’expiration de la date pour le crédit ÉcoRénov, un particulier peut demander son crédit pour des travaux écoresponsables par le biais du crédit LogiRénov, si toutes les conditions sont remplies.


Ceux qui planifiaient déjà à court terme ce genre de rénovation ont devancé leurs travaux pour demander des crédits d’impôt remboursables autant pour leur résidence que pour leur chalet.


LogiRénov


Toujours dans le but de relancer l’économie, le 24 avril 2014, Revenu Québec annonçait un crédit d’impôt remboursable plus flexible pour la nature des travaux résidentiels, soit le crédit LogiRénov. D’ailleurs, ce dernier est toujours en vigueur pour toutes les ententes de rénovation conclues ((de rénovation)) jusqu’au 1er juillet 2015 pour autant que les travaux soient payés avant le 1er janvier 2016. Tous ces travaux doivent être exécutés par un entrepreneur qualifié autre que le propriétaire lui-même ou le conjoint du propriétaire.


Cependant, oubliez votre chalet. Seuls les travaux effectués à votre lieu principal de résidence sont admissibles, là où vous vivez habituellement. Toutefois, si vous déménagez dans votre chalet et qu’il devient pour ainsi dire votre nouveau lieu principal de résidence, vous pourriez entreprendre de nouveaux travaux de rénovation et réclamer le crédit LogiRénov, et ce, même si vous aviez demandé un crédit pour votre ancienne résidence. Le crédit se calcule par résidence admissible.


D’un montant maximal de 2 500 $, l’aide financière accordée par ce crédit d’impôt correspondra à 20 % de la partie, excédant 3 000 $, des dépenses admissibles qu’un propriétaire-occupant aura payées à l’égard de son lieu principal de résidence.


Seules les dépenses payées en 2014 peuvent être réclamées dans votre déclaration de revenus de cette même année. Si vous assumez vos factures en 2015, vous devrez attendre un an pour les réclamer.


Mieux encore, si vous avez obtenu une subvention par le programme Rénoclimat, celle-ci ne vient pas réduire vos dépenses admissibles pour ces deux crédits d’impôt.


Donc, si vous prévoyez, à court terme, rénover votre cuisine, finir votre sous-sol, changer vos planchers ou même refaire votre toiture, envisagez de signer votre entente avant le 1er juillet 2015 pour en bénéficier. Ce crédit intéressera sans doute tous ces nouveaux propriétaires qui prendront possession d’une nouvelle demeure dans les prochains mois. Pour autant qu’elle ait été construite avant le 1er janvier 2014. Les travaux d’entretien et de réparation ne sont pas admissibles.


Conservez toutes vos factures précieusement pendant six ans après la dernière année à laquelle ils se rapportent, en cas de vérification fiscale.


 

À propos de ce blogue

Josée JEFFREY est fiscaliste et planificatrice financière indépendante pour son propre cabinet FOCUS RETRAITE & FISCALITÉ INC. Elle offre des services-conseils et d’analyse en fiscalité pour les particuliers. Ses planifications financières sont axées sur la fiscalité et la retraite. Elle offre divers ateliers et conférences sur la fiscalité et la retraite. Elle a rédigé plusieurs chroniques dans plusieurs médias rattachées à son domaine. Elle n’est aucunement impliquée dans la vente de produits financiers de placement ou d’assurance. Site Web : www.focusretraite.ca

Sur le même sujet

Pour s’enrichir, il y a aussi le facteur chance

14/11/2018 | Daniel Germain

On dit des gros rendements boursiers qu’ils sont l’apanage des audacieux. Il y a aussi un peu de chance…

Les fondamentaux, la chimie et le mental

09/11/2018 | Daniel Germain

BLOGUE. Quoi faire quand la Bourse se met à faire du yo-yo ? Surtout pas ceci...