Immobilier: les prix augmentent dans la majorité des régions

Publié le 24/01/2018 à 08:38, mis à jour le 24/01/2018 à 08:38

Immobilier: les prix augmentent dans la majorité des régions

Publié le 24/01/2018 à 08:38, mis à jour le 24/01/2018 à 08:38

JLR et Fichier des limites cartographiques des divisions de recensement — Recensement de 2011, produit no. 92-163-X au catalogue de Statistique Canada.

En 2017, le nombre de ventes d’unifamiliales a grimpé de 1% au Québec selon les données colligées par JLR à partir du Registre foncier. Avec une augmentation aussi faible, il est peu étonnant de voir que des baisses ont été enregistrées dans plusieurs divisions de recensement du Québec.


Note: il existe 98 divisions de recensement au Québec (DR). Une DR est une séparation du territoire effectuée par Statistique Canada qui, dans une majorité de cas, correspond à des municipalités régionales de comté (MRC), mais peut également représenter un territoire équivalent ou une zone créée spécifiquement aux fins du recensement (CDR).


Parmi les 60 DR comptant plus de 300 transactions d’unifamiliales en 2017, 29 ont enregistré des baisses de ventes. Même si près de la moitié des DR ont affiché une diminution des acquisitions, l’accélération du nombre des ventes dans la grande région de Montréal en 2017 a donné lieu à une hausse des transactions sur l’ensemble du territoire québécois. Les 8 DR les plus chères, toutes situées dans le Grand Montréal, ont été marquées par des augmentations de ventes.


La DR avec plus de 300 transactions qui a connu la plus forte croissance des acquisitions est située dans le nord du Québec. Il s’agit de Sept-Rivières-Caniapiscau. Le boom des transactions dans cette région semble partiellement alimenté par la réouverture de la mine du Lac Bloom prévue pour mars 2018.


Pour plus d'informations sur votre secteur, cliquez sur la division de recensement qui vous intéresse.



JLR et Fichier des limites cartographiques des divisions de recensement — Recensement de 2011, produit no. 92-163-X au catalogue de Statistique Canada.


Les prix médians


Le prix de vente médian diffère grandement d’une DR à l’autre et il tend à monter lorsque la densité de population augmente. Autrement dit, plus il y a d’habitants au kilomètre carré, plus le logement coûte cher.


Toujours parmi les DR avec au minimum 300 transactions en 2017, les DR de La Haute-Gaspésie et Témiscouata ont enregistré les plus bas prix médians à 80 000$. La DR de Montréal affichait, pour sa part, le prix le plus élevé à 440 000$.


La hausse des prix semble généralisée à une majorité de DR. Les prix ont crû dans environ 90% des 60 plus grosses DR en termes de nombre de transactions. La DR de Memphrémagog se distingue avec le gain du prix médian le plus important (+14%).


Top 5 des plus grandes hausses de prix de ventes d’unifamiliales (DR avec 300 transactions et plus)


Memphrémagog ; +14%


Lotbinière ; +11%


Le Granit ; +11%


La Côte-de-Beaupré ; 8%


La Vallée-de-l’Or ; +8%


D’un autre côté, des baisses ont été constatées dans 4 secteurs (Pierre-De-Saurel, D’Autray, Maskinongé et Le Domaine-du-Roy), tandis qu’aucune variation n’a été notée pour les DR de Rimouski-Neigette et Beauce-Sartigan.


Au final, lorsqu’on analyse le marché immobilier, il est primordial de regarder le portrait régional, car les tendances dans l’ensemble de la province ne sont pas nécessairement représentatives de ce qui se passe dans sa région. Au cours de la prochaine année, la réaction du marché aux hausses de taux d’intérêt pourrait être différente selon les régions compte tenu des réalités démographiques propres à chaque DR.


Pour plus d’informations, vous pouvez lire l’étude complète de JLR.


Lire mes autres articles


Me suivre sur Twitter : @JFontaineJLR

À propos de ce blogue

Économiste chez JLR Solutions foncières, Joanie Fontaine analyse le marché immobilier et ses différentes composantes. Titulaire d’une maîtrise en économie, elle réalise des études statistiques à partir de la base de données de JLR comptant plus de 6,5 millions de transactions, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada. JLR est la seule entreprise au Québec à disposer de l’historique de toutes les transactions immobilières réalisées depuis 1986.www.jlr.ca

Joanie Fontaine

Sur le même sujet

À la une: les coopératives nouvelle génération

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les coopératives nouvelle génération.

Les mises en chantier atteignent un sommet au Québec depuis 2011

Un peu plus de 61 % des ménages sont propriétaires et près de 12 % sont copropriétaires.