GM porte un dur coup à Facebook

Publié le 16/05/2012 à 16:21, mis à jour le 16/05/2012 à 16:25

GM porte un dur coup à Facebook

Publié le 16/05/2012 à 16:21, mis à jour le 16/05/2012 à 16:25

BLOGUE. Pas plus tard que lundi, un analyste américain posait la question : la pub sur Facebook est-elle efficace? GM, 3e plus gros annonceur aux États-Unis, a répondu : non!


Selon le Wall Street Journal, GM a décidé de ne plus investir un rond dans la publicité sur Facebook, pour la très simple et très bonne raison qu'elle ne l'aide pas à vendre plus de voitures.


Voilà de quoi inquiéter les investisseurs qui s'apprêtent à se précipiter sur les actions de Facebook, lors de son entrée en Bourse, vendredi. 


« Étant donné la qualité généralement pas très impressionnante (et nous sommes gentils) de la publicité sur Facebook aujourd'hui, il est plutôt étonnant que l'entreprise soit en voie d'en tirer 4 milliards de dollars à l'échelle mondiale en 2012 », écrivait dans un rapport l'analyste Rich Greenfield, de BTIG, comme nous le rapportions lundi


L'exemple concret de GM confirme ces inquiétudes, et ce, même si son concurrent Ford a sauté sur l'occasion pour écrire sur son compte Twitter que, de son côté, ses publicités Facebook marchaient très bien.


« Tout est dans l'exécution, a écrit Ford. Nos publicités sur Facebook sont efficaces quand elles sont combinées stratégiquement avec du contenu engageant et des innovations. »


C'est que GM n'est pas seule à exprimer des doutes. Une analyse de la firme Wordstream, présentée sous forme infographique, compare désavantageusement Facebook à Google. Elle pointe notamment un taux de clic sur les publicités Facebook près de 10 fois inférieur à celui de Google.


Il fallait s'attendre à ce que plusieurs personnes tentent de gâcher la fête de Facebook cette semaine, mais force est d'admettre que jusqu'à présent, c'est plutôt réussi. La publicité représente l'essentiel des revenus de 3,7 G$ de Facebook en 2011 et même si les 10 M$ de GM ne représentent qu'une goutte d'eau, elle fait craindre un déversement.


PLUS :


Dossier spécial: Tout sur l'entrée en Bourse historique de Facebook

Sur le même sujet

Trop d'investisseurs laissent dormir leurs liquidités

BLOGUE. Les liquidités représentent 25% des portefeuilles dans le monde. Voici ce que doit faire l'investisseur avisé.

Investir: les choix de Stéphane Rochon, de BMO Nesbitt Burns

Stéphane Rochon, de BMO Nesbitt Burns nous expose ses perspectives pour les marchés et ses meilleures idées.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Fed: les taux resteront inchangés encore longtemps

Il y a 25 minutes | AFP

La Fed a réduit son soutien à l'économie.

Apple lancerait un nouveau iPad en octobre

Il y a 35 minutes | lesaffaires.com

Apple lancerait son nouveau iPad à la mi-octobre.

Les particuliers participent peu au rallye boursier

13:22 | Jean Gagnon

Les particuliers ont peu participé au marché haussier.