Nantel : De Montréal à St-Placide, la marche est haute

Publié le 11/10/2013 à 09:34, mis à jour le 11/10/2013 à 11:46

Nantel : De Montréal à St-Placide, la marche est haute

Publié le 11/10/2013 à 09:34, mis à jour le 11/10/2013 à 11:46

Alors que Montréal compte plus de 1,6 millions d’habitants, Ste-Petite-Ville en compte entre 10 et 25 000. Les dépenses par habitant à Montréal se situent à 2 159$ alors qu’elles sont de 1,675$ à Ste-Petite-Ville. Les coûts de voirie par KM de route y sont respectivement de 32 470$ versus 12 527$ alors que ceux du déneigement, toujours par KM sont de 16 365$ contre 4 783$. Les coûts pour le service de police sont de 307$ par habitant à Montréal et de 184$ à Ste-Petite-Ville. Les coûts de gestion des eaux usées sont de 0,13$ par mètre cube contre 0,19$. Finalement les coûts pour la gestion des déchets et de matières recyclables y sont respectivement de 60$ et 37$ à Montréal contre 62$ et 36$ toujours à Ste-Petite-Ville.


A la lecture de ces chiffres, 3 constats s’imposent.


1- Contrairement à ce que disait l’article de la Presse, Montréal bénéficie d’économies d’échelles mais uniquement là ou cela est possible. Le traitement des eaux usées, la gestion des déchets par habitant ainsi que le programme de recyclage y sont aussi efficace voire plus efficace que dans une petite ville. Le traitement de l’eau potable demeure cependant nettement moins efficace.


2- Montréal est beaucoup moins efficace pour les autres services mais compare-t-on vraiment des comparables? Le service de police y coûte plus cher qu’à Ste-Petite-Ville. Mais je suis prêt à parier que cette dernière n’a pas les problèmes d’une grande ville comme Montréal. La mafia, les gangs de rue, le crime organisé, la prévention des émeutes et du terrorisme, les manifestations y sont, là comme chez moi à St-Placide, moins présents. Même chose pour le service des incendies. Je parierais que d’intervenir à St-Placide ou à Ste-Petite-Ville est moins difficile que d’intervenir à la Place Ville-Marie ou à l’hôpital Ste-Justine. Déneiger la rue principale de mon village est aussi moins difficile que de déneiger l’autoroute Décarie ou... le Plateau Mont-Royal. Même chose pour les coûts de voirie, il y a peu de camions qui passent par mon village, il y a aussi moins d’entreprises. Mon village n’accueille pas un million de travailleurs par jour en provenance de ses banlieues. Bref, lorsqu’on y pense, Montréal est peut-être une des régions ressource du Québec!


3- Finalement on constatera que la bureaucratie est à peine plus lourde à Montréal qu’à Ste-Petite-Ville, 17,9% versus 17% de l’ensemble des dépenses. Pour Marcel Côté qui souhaite se défaire du tiers des cadres de la ville, le défi sera de taille.


À propos de ce blogue

Jacques Nantel enseigne à HEC Montréal depuis 1981. Au sein de HEC Montréal, il fut successivement directeur du service de l'enseignement du marketing, titulaire de la Chaire de commerce de détail Omer DeSerres et directeur des programmes. En 2002, il devient le premier titulaire et fondateur de la Chaire en Commerce Électronique RBC Groupe Financier. De 2007 à 2012 il a occupé les fonctions de Secrétaire général de cette institution. Jacques Nantel est membre ou a été membre de plusieurs conseils d'administration d’entreprises et d’organismes dont : Groupe Vidéotron, PLB international, Groupe Renaud-Bray, Groupe Pierre Belvédère, Hotels Germain, BMO Advisory Board on Retirement, de l’OACIQ ainsi que de Centraide du Grand Montréal.

Jacques Nantel

Sur le même sujet

Élections municipales 2017

06/11/2017 | Les Affaires PRO - Frédéric Dumais

Voici les résultats des élections aux postes de maire des principales villes et municipalités ...

Le maire sortant de Fermont se représente à la mairie

06/09/2017 |

Monsieur Martin St-Laurent, avec 5 des 6 conseillers sollicitera un nouveau mandat à l'élection du 5 ...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Combien êtes-vous prêt à payer une tomate qui ne goûte pas l'eau?

16/11/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Voici une 3e tentative québécoise de bâtir un réseau de distribution pour petits agriculteurs locaux: Arrivage.

Connaissez-vous la croix de Tuominen?

13/11/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Un truc carrément génial qui va changer votre quotidien au travail, et même - pourquoi pas? - votre vie.