Nantel : De Montréal à St-Placide, la marche est haute

Publié le 11/10/2013 à 09:34, mis à jour le 11/10/2013 à 11:46

Nantel : De Montréal à St-Placide, la marche est haute

Publié le 11/10/2013 à 09:34, mis à jour le 11/10/2013 à 11:46

Peut-être, comme moi, avez-vous été intriqués par la manchette publiée en première page du journal La Presse qui titrait : « Montréal en queue de peloton » . L’article en question nous apprenait que Montréal se situe au 629 rang des 686 municipalités évaluées. Comme l’étude sur laquelle se basait cet article a été réalisée par le Centre sur la productivité et la prospérité de HEC Montréal , j’ai souhaité en faire une lecture attentive. L’étude en question, disponible sur le Web, est remarquablement bien faite. Elle ne tire pas des conclusions aussi percutantes que l’article du journal La Presse. En fait elle se concentre sur une analyse de la performance de la gestion des villes du Québec et ce selon 11 indicateurs de performance tout en y apportant plusieurs nuances.


J’ai eu l’occasion de payer des taxes à Montréal pendant près de 30 ans. Maintenant, j’habite le plus beau village du Québec, St-Placide. Un village si petit qu’il n’apparait même pas sur le radar de l’étude des HEC. Avec une population de 1718 habitants et une maison plus grande que celle que j’habitais à Montréal, j’y paye 3 fois moins de taxes.


CQFD! Montréal est une ville inefficace, une dernière de classe, bref une ville « looser »! Pour m’en convaincre davantage, et comme je n’avais pas la donnée pour St-Placide, je suis retournée à l’étude des HEC. J’y ai pris, pour les principaux indicateurs de l’étude, la moyenne des plus petites villes recensées, celles ayant entre 10 et 25 000 habitants. À partir de ces moyennes, présentées au tableau qui suit, j’ai créé une ville imaginaire que j’appellerai Ste-Petite-Ville. Moins belle et sûrement moins efficace que St-Placide, cette ville n’en est pas moins meilleure que cette « queue-de-peloton » qu’est Montréal.


Voyons ce que nous apprennent ces chiffres.


À propos de ce blogue

Jacques Nantel enseigne à HEC Montréal depuis 1981. Au sein de HEC Montréal, il fut successivement directeur du service de l'enseignement du marketing, titulaire de la Chaire de commerce de détail Omer DeSerres et directeur des programmes. En 2002, il devient le premier titulaire et fondateur de la Chaire en Commerce Électronique RBC Groupe Financier. De 2007 à 2012 il a occupé les fonctions de Secrétaire général de cette institution. Jacques Nantel est membre ou a été membre de plusieurs conseils d'administration d’entreprises et d’organismes dont : Groupe Vidéotron, PLB international, Groupe Renaud-Bray, Groupe Pierre Belvédère, Hotels Germain, BMO Advisory Board on Retirement, de l’OACIQ ainsi que de Centraide du Grand Montréal.

Jacques Nantel

Sur le même sujet

Élections municipales 2017

06/11/2017 | Les Affaires PRO - Frédéric Dumais

Voici les résultats des élections aux postes de maire des principales villes et municipalités ...

Le maire sortant de Fermont se représente à la mairie

06/09/2017 |

Monsieur Martin St-Laurent, avec 5 des 6 conseillers sollicitera un nouveau mandat à l'élection du 5 ...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Loi PACTE: la France questionne l'utilité sociale des entreprises

BLOGUE. La France étudie le statut d'entreprise à mission sociale. Montréal tient un sommet du leadership conscient.

Comment bien exprimer votre reconnaissance au travail?

BLOGUE. Être reconnu des autres, ça permet de s'extraire du flou du quotidien au bureau. Ce qui est carrément vital.