Fonds de solidarité: quand le service à la clientèle commence par le respect du client

Publié le 06/12/2013 à 06:18

Fonds de solidarité: quand le service à la clientèle commence par le respect du client

Publié le 06/12/2013 à 06:18

Bien entendu, cette publicité vise deux choses. Elle tente, avec nos épargnes, de faire reculer le gouvernement du Canada qui a annoncé ne plus vouloir défiscaliser les contributions versées à de tels Fonds (allez donc savoir pourquoi!). Cette publicité vise aussi à préparer le terrain pour la prochaine saison des REER. Bref deux grosses pentes à remonter pour le Fond et pour la FTQ.


Or, en cette période où un examen de conscience serait utile, il y a une chose que le Fonds de Solidarité devrait faire mais se refusera à faire. Ce serait de permettre à tous les épargnants qui, comme moi, se sentent trompés, de pouvoir retirer leurs fonds afin de les placer ailleurs. Vous me direz que je devrais alors rembourser le crédit d’impôt de 30% que j’ai reçu lors du placement initial? Vous avez raison et je serais prêt à le faire, honteux d’avoir ainsi contribué, bien malgré moi, à flouer mes concitoyens.



« Mais voilà, sortir du Fonds de solidarité c’est un peu comme tenter de sortir d’une secte »

ou pire encore (insérez ici un nom de cinq lettres de votre choix). Il existe certaines possibilités, mais elles sont rares et tatillonnes. D’ailleurs, en première page du prospectus du Fonds on nous dit clairement que seules les personnes qui ont l’intention de garder leurs actions jusqu’à leur retraite devraient y investir. Bref rien de neuf sous le soleil. Rien de neuf si ce n’est que bien de investisseurs, comme moi, ne pensaient pas que le Fonds de solidarité de la FTQ se retrouverait devant les caméras de la commission Charbonneau!


Je suis dans le domaine du marketing depuis maintenant plus de 30 ans. Je n’ai pas la prétention de m’y connaître en finance et encore bien moins en droit. Je sais cependant ce qu’est le service à la clientèle et son importance pour une entreprise. Je pourrais élaborer longuement sur les tenants et les aboutissants de cette fonction marketing, sa gestion et la façon de la mettre en œuvre. Je me contenterai d’un seul élément, sûrement le plus important. Le service à la clientèle débute par le respect de son consommateur, de son intelligence et sûrement de son intégrité.


En d’autres mots, vous pourrez faire toutes les publicités du monde, changer votre mode de gouvernance et même changer, lors d’une merveilleuse élection, vos dirigeants, si votre consommateur pense que vous l’avez manipulé, il n’y a qu’une façon de vous racheter. Donnez-lui la chance de partir!


Si après ce geste courageux, il décide malgré tout de rester, ou mieux s’il quitte et décide de revenir, vous saurez alors que vous avez fait amende honorable. À moins de faire ce geste, messieurs et mesdames du Fonds de solidarité, vous ne saurez jamais si les actifs que vous gérez témoignent de la confiance que les investisseurs ont à votre endroit ou s’ils témoignent de votre habileté à les retenir de force.


Je sais, je sais, vous êtes contraints par la loi. Mais, chers dirigeants de la FTQ, vous en avez fait changés d’autres par le passé, non?


*******************************


Jacques Nantel enseigne à HEC Montréal depuis 1981. Au sein de HEC Montréal, il fut successivement directeur du service de l'enseignement du marketing, titulaire de la Chaire de commerce de détail Omer DeSerres et directeur des programmes. En 2002, il devient le premier titulaire et fondateur de la Chaire en Commerce Électronique RBC Groupe Financier. De 2007 à 2012 il a occupé les fonctions de Secrétaire général de cette institution.


Jacques Nantel est membre ou a été membre de plusieurs conseils d'administration d’entreprises et d’organismes dont : Groupe Vidéotron, PLB international, Groupe Renaud-Bray, Groupe Pierre Belvédère, Hotels Germain, BMO Advisory Board on Retirement, de l’OACIQ ainsi que de Centraide du Grand Montréal.

À propos de ce blogue

Jacques Nantel enseigne à HEC Montréal depuis 1981. Au sein de HEC Montréal, il fut successivement directeur du service de l'enseignement du marketing, titulaire de la Chaire de commerce de détail Omer DeSerres et directeur des programmes. En 2002, il devient le premier titulaire et fondateur de la Chaire en Commerce Électronique RBC Groupe Financier. De 2007 à 2012 il a occupé les fonctions de Secrétaire général de cette institution. Jacques Nantel est membre ou a été membre de plusieurs conseils d'administration d’entreprises et d’organismes dont : Groupe Vidéotron, PLB international, Groupe Renaud-Bray, Groupe Pierre Belvédère, Hotels Germain, BMO Advisory Board on Retirement, de l’OACIQ ainsi que de Centraide du Grand Montréal.

Jacques Nantel

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

La saga du pavillon ABN Amro, un modèle d'économie circulaire

BLOGUE. La ténacité d'un groupe d'employés d'ABN Amro a changé un projet traditionnel en projet d'économie circulaire.

Voici LE livre à lire avant d'entamer 2019!

BLOGUE. Un indice : ce livre exceptionnel peut vraiment vous permettre d'enfin faire des choix éclairés à l'avenir.