Que dit votre non-verbal ?

Publié le 16/10/2012 à 08:48

Que dit votre non-verbal ?

Publié le 16/10/2012 à 08:48

[Photo : Marie Gaudreau]

BLOGUE. À la fin de mon dernier webinaire Midis inspirants portant sur la crédibilité, on m'a demandé « Qu'est-ce qu'on fait si quelqu'un lève les yeux au ciel pendant que je parle ? » Cela m'a mise sur la piste de l'importance de tout ce que l'on dit avec les yeux au ciel, les sourires en coin ou les mains sur les hanches, bref tout ce que l'on communique sans dire un seul mot : le langage non verbal.


D'abord, bravo !


Si vous remarquez que quelqu'un lève les yeux au ciel pendant que vous parlez, vous êtes sur la bonne voie ! Trop souvent, les gens qui parlent sont tellement absorbés par ce qu'ils veulent faire passer ou par leur propre performance d'orateur qu'ils en oublient leur public. Ce faisant, ils ratent de précieuses informations qui pourraient les aider à s'ajuster.


Ne vous laissez pas désarmer


Cependant, avant de conclure que quelqu'un qui lève les yeux au ciel s’ennuie, vérifiez si c'est bien le cas. Si vous vous adressez à un petit groupe ou à une seule personne, c'est relativement facile. La personne peut être dans la lune ou penser momentanément à autre chose. Pour le savoir, vous pouvez l'interpeller en lui demandant : « [Son nom], est-ce qu'il y a quelque chose dans ce que j'ai dit qui te dérange »? Tout de suite, la personne va réagir et vous dire ce qu'il en est : « On l'a déjà entendue cette affaire-là, me semble que c'est de la redite... » ou encore « Non, non, y a pas de problème, je pensais à autre chose, je m'excuse. Je t'écoute là. »


S'il s'agit d'un grand groupe, ne vous laissez pas désarmer par un seul regard au ciel et concentrez-vous sur votre message.


Attention à votre non verbal


Quand vous prenez la parole en public, que ce soit devant une ou cent personnes, vous communiquez à travers vos mots, bien sûr, mais aussi par vos gestes, votre attitude, votre posture physique. Observez les bons orateurs, les bons communicateurs, vous verrez que leur gestuelle est empreinte d’ouverture. Bien qu'ils se tiennent droits, ils ne sont pas figés. Les épaules sont détendues, les bras ouverts. Ils ne fuient pas les regards, mais prennent plutôt le temps de multiplier les contacts visuels et ils sourient. Enfin, un dernier conseil : prévoyez assez de temps pour vos communications, vous serez ainsi plus détendu et plus présent à ce qui se passe.


_________________________________


À propos du blogue Gestionnaires inspirants


Ce blogue tire son nom du plus récent ouvrage d’Isabelle Lord, Gestionnaires inspirants : les 10 règles de communication des leadersIl souhaite éveiller les consciences sur les comportements de gestion nuisibles et fournir des pistes d’amélioration sous forme de conseils ancrés dans le quotidien des gestionnaires.


Formatrice et coach professionnelle possédant plus de 20 ans d’expérience comme experte et gestionnaire, l’auteure est présidente de Lord Communication managériale. Elle aide les gestionnaires à atteindre leurs objectifs en améliorant leurs habiletés de communication. Conférencière à l’École d’entrepreneurship de la Beauce, elle offre aussi des formations sur mesure en entreprise ainsi que des séminaires publics visant à habiliter les gestionnaires et aspirants gestionnaires à tenir des communications inspirantes. Elle présente chaque mois les webinaires Midis inspirants portant aussi sur les habiletés de communication des gestionnaires.

À propos de ce blogue

Isabelle Lord, présidente de Lord Communication managériale, est aussi auteure de plusieurs livres à succès dont «Le courage de dire». Conférencière et coach réputée, Isabelle Lord est reconnue pour son approche pragmatique et stimulante de la communication de gestion. Chaque billet de ce blogue est un instant de réflexion sur vos communications et une source de conseils éclairés et pertinents en mettre en pratique.

Isabelle Lord

Sur le même sujet

Comment transformer un danger en occasion ?

Édition du 30 Mai 2015 | Olivier Schmouker

«Un risque demeure un risque tant qu'on cherche à l'éviter ou à le surmonter. En revanche, il devient une ...

La gestion des risques : un outil stratégique

Édition du 30 Mai 2015 | Jean-François Venne

Elle est loin, l'époque où la gestion des risques se résumait à des mesures de prévention minimales et au ...

OPINION Douter... pour frapper encore plus fort
Édition du 30 Mai 2015 | Nathalie Vallerand
Conseils à ceux qui veulent vraiment savoir
Mis à jour le 10/04/2016
Ne brisez pas le silence!
Mis à jour le 28/05/2012

Blogues similaires

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.