FNB: La croissance s'accélère encore mais...

Publié le 10/03/2017 à 10:14

FNB: La croissance s'accélère encore mais...

Publié le 10/03/2017 à 10:14

Le mois de février a été le meilleur mois en terme de croissance des actifs des fonds négociés en bourse (FNB) depuis presque un an ce qui a permis à l’industrie de franchir le cap des 120G$ d’actifs.


L’arrivée de plusieurs nouveaux FNB dont ceux de Vanguard, BMO, Ishares (en partenariat avec Dynamic) et l’annonce que Desjardins allait lancer sa propre gamme de FNB ont donné bonne presse aux FNB.


Tout n’est toutefois pas rose et l’annonce d’Horizons de lancer l’Horizon Medical Marijuana Life Sciences ETF, est un signal inquiétant à ne pas ignorer. Avoir accès à des FNB plus pointus peut être intéressant, mais ces FNB s’adressent surtout à des spéculateurs qui tentent de profiter des tendances de l’heure. Le nombre de titres reliés à la marijuana est très limité et ces titres sont volatils. Un investisseur risque d’y accorder un poids trop important dans son portefeuille, et comme pour la plupart des FNB sectoriels (si on peut appeler ça un secteur de l’économie!), les frais de gestion seront nettement plus élevés qu’un FNB indiciel .


L’investisseur qui construit principalement son portefeuille avec des FNB sectoriels se retrouve souvent avec un portefeuille qui se rapproche beaucoup de l’indice, mais donc les frais sont pratiquement 10x plus élevés. Par exemple, un FNB indiciel canadien peut avoir des frais de 0.05%, alors qu’une combinaison de FNB sectoriel aura des frais d’au moins 0.55% (sans compter les frais de transactions et les frais liés à l’écart entre le cours acheteur et vendeur). C’est d’autant plus pertinent qu’au Canada, les FNB sectoriels avec le plus d’actifs sont dans le secteur financier et de l’énergie. Précisément, les deux secteurs les plus importants du marché canadien.


Il est préférable d’être vigilant lorsque des FNB qui ciblent des industries peu diversifiées sont annoncés. Comme plusieurs de ces FNB dans le passé, ils pourraient ne pas survivre bien longtemps ou les rendements futurs pourraient être bien loin de ceux générés par une stratégie similaire dans les mois qui ont précédé le lancement du FNB.


N’hésitez pas à m’écrire si vous aimeriez que j’aborde un sujet particulier dans ce blogue.


 


À propos de ce blogue


Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). « Les FNB démystifiés » est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada. Suivez-nous aussi sur Twitter et facebook.

À propos de ce blogue

Ian Gascon est président de Placements Idema (www.idema.ca), un gestionnaire de portefeuille qui propose des solutions de placements personnalisées, à faible coût et utilisant des fonds négociés en bourse (FNB). «Les FNB démystifiés» est le premier blogue francophone dédié aux fonds négociés en bourse au Canada et Placements Idema est la première société au Canada à avoir lancé un service en ligne de gestion de portefeuille, maintenant mieux connu sous le terme «robot-conseiller».

Ian Gascon

Sur le même sujet

Des FNB sans frais de gestion. On y est presque!

17/08/2018 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. De nouveaux fonds à très faible coût ont été lancés récemment.

Voici pourquoi la fermeture de FNB au Canada va s'accélérer

15/06/2018 | Ian Gascon

BLOGUE INVITÉ. Proportionnellement, le Canada compte 3 fois plus de FNB qu'aux États-Unis. Exagérez-vous dites?

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Hockey : ces titres peuvent-ils la mettre dedans ?

Édition du 22 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Les matchs hors concours sont lancés et la saison approche à grands pas. Alors que les pools ...

Ce que révèle la chute de Dollarama, Transcontinental et Transat

BLOGUE. Parfois le comportement de titres individuels offre un échantillon de l'état d'esprit des investisseurs.