Mercredi 13 Avril: Le hold-up partie 2!

Publié le 14/04/2011 à 16:18, mis à jour le 15/04/2011 à 12:00

Mercredi 13 Avril: Le hold-up partie 2!

Publié le 14/04/2011 à 16:18, mis à jour le 15/04/2011 à 12:00

Par HEC Montréal Sailing Team

Les Affaires commandite l’équipe de HEC Montréal qui participe à la 43ème Course Croisière EDHEC, dans le nord de la France. Nous leur offrons donc ici l’occasion de raconter leur périple à bord de leur navire, le Tartane. La compétition se termine le 16 avril. Bonne chance!


En ce qui concerne l’étape du jour, nous allons vous relater les principaux faits grâce au récit de Cyprien FLEURY, un des embraques de notre équipage:


Cyprien FLEURY, embraque: « Nous sommes partis aux alentours de sept heures du matin du port de la Trinité-sur-mer. Je me sentais en grande forme malgré un moins bon départ qu’à l’accoutumé. Nous avons décidé de partir bâbord comme nous en avons l’habitude mais le tempo n’était pas vraiment au rendez-vous. Nous étions trop proches de nos concurrents avec le handicap de devoir leur laisser la priorité. Conclusion, nous avons pris la sixième place. Notre skipper, désireux de rattraper notre retard, souhaitait prendre un vent plus fort que celui de nos adversaires. Toutefois, dans un premier temps cela ne s’est pas révélé payant, nous relayant dès lors à la 18ème position au passage de la première bouée. Retournement de situation au moment de l’envoi du spi. Une remontée fantastique bien que très fatigante a commencé. Nous avons finalement réussi à nous hisser à la 7ème place au passage de la ligne d’arrivée. Ce fut une épreuve très physique pour les embraques ainsi que les numéros 1 et 2 qui furent très sollicités tout au long de la régate. Durant cette journée, la douleur musculaire était intense, mais je suis vraiment très heureux d’avoir pris sur moi et su résister à la fatigue. Petite anecdote: contrairement aux régates antérieures, haut de mes 6,3 pieds, je ne me suis pas pris la baume, une grande victoire personnelle.»


Après cette série de longues et éprouvantes épreuves, nous sommes fiers de vous annoncer que nous occupons actuellement la 5ème place au classement général. Alors que la compétition fait rage entre les équipages français et internationaux, la bonne humeur et la bonne entente sont au rendez-vous. Nous arrivons à tisser de nombreux liens avec ces derniers.


L’étape de demain reprendra avec une série de plusieurs régates à trois bouées où les manches sont de courtes durées. La vivacité et la réactivité de chacun seront de mises afin de faire la différence.


Un retour sur les épreuves du Trophée Terre s’impose à la vue de leur belle performance sur les deux jours. Alors que nous les avons fraichement retrouvés le sourire aux lèvres sur le ponton en fin d’après-midi, ils nous racontèrent leurs journées. En voici le récit par Vincent GAUTHIER, le responsable du Trophée Terre.


Vincent GAUTHIER: «Tout a commencé avec un tir à l’arc. Le but de cette épreuve consistait à tirer 3 flèches. Chaque flèche manquée nous obligeait à courir 150m de plus que les autres pour rejoindre les vélos. Ayant déjà pratiqué ce genre de discipline, nous avons pu prendre directement les vélos grâce à mon sans faute. Nous avons donc enchaîné sur une long parcours de vélo par équipe de trois. Dans un premier temps, nous avons dû faire un sprint en vélo sur 5km. Alors que François poussait Eléa afin de l’aider à franchir les côtes, j’étais devant pour baliser le terrain. Ce fut un vrai travail d’équipe durant 20km. Toutefois, nous n’étions pas au bout de nos efforts! Nous devions refaire un sprint à vélo de 5km. Ce que j’ai vraiment apprécié durant cette journée a été de faire une épreuve entièrement à vélo et ce couplé à un réel esprit d’équipe. Nous souffrons ensemble, nous gagnons ensemble. Petite anecdote: dés que je mettais une flèche dans la cible, tous les autres participant scandaient notre nom! Un énorme souvenir!»


Demain, le programme commencera par un raid cotier à Guidel Plages suivi d’un Run and Bike et finalement d’une course d’orientation. Tout cela s’annonce être très excitant d’autant plus que les organisateurs nous ont assurés que cette épreuve serait la plus éprouvante de la semaine.

Réagissez à cet article
 commentaires

À la une

Pourquoi le secteur de l’énergie peut continuer à se démarquer

Le secteur de l’énergie devrait profiter des cours du pétrole et du gaz et de la rotation vers les secteurs sous-évalués

Avez-vous vraiment confiance en vous?

18/04/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Pour s'en faire une idée, un petit quiz qui vous prendra trois minutes de votre temps.

Dollar Tree : un rendement de plus de 5 000 % en 19 ans

17/04/2014 | Philippe Leblanc

BLOGUE. La société américaine Dollar Tree (DLTR) a fait le saut en bourse en mars 1996, il y a 19 ...