Respirez

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Décembre 2015

Respirez

Offert par Les Affaires


Édition du 12 Décembre 2015

Christian Benoit-Lapointe était rédacteur en chef de Finance et Investissement.

Il était toujours souriant, positif, combatif. Un vrai Jedi, disait notre patron. Une longue maladie a toutefois eu raison de lui. Christian Benoit-Lapointe, rédacteur en chef de la publication Finance et Investissement (FI), mon cher voisin de bureau, notre ami et collègue à tous, s'est éteint le jeudi 3 décembre. Aujourd'hui, ce billet tente de lui rendre hommage. Je dis «tente», car quelques mots ne seront jamais suffisants pour le saluer.


Vous ne connaissez peut-être pas Christian. Eh bien, Christian méritait d'être connu de tous. Le genre de gars avec qui tu veux prendre un café tous les jours. Le genre de gars qui est toujours en mode solution, même devant les pires problèmes. Le genre de gars que tu rencontres et qui - sans que tu saches trop pourquoi - te transmet une énergie incroyable. Je me souviens d'une pensée que j'ai eue après avoir pris un café avec lui il y a deux ans environ. «Ce gars-là est un héros», me suis-je dit, complètement sonnée par son attitude de guerrier. Il me racontait comment il avait transformé sa vie pour lutter contre la maladie. Le tout avec tellement d'humour, et paradoxalement tellement de joie de vivre, que cela en était déstabilisant. Il nous décrivait ses recettes de cocktails santé aux légumes à la couleur et à l'odeur bizarres, nous expliquait avec autodérision ses techniques de méditation et de visualisation ou tout simplement nous racontait ses trucs pour vivre le moment présent. À ce sujet, il avait écrit en 2014 un puissant papier intitulé «Respirer (recommencer)» qui m'avait marquée. Je m'en souviens, car le sujet était disons plutôt surprenant pour la publication qu'il dirigeait. Il y expliquait que la maladie l'avait conduit à découvrir les bienfaits de la respiration. Un sujet sur lequel il s'est sérieusement penché à coup de lectures et de rencontres. Il en a conclu qu'on devrait tous utiliser la respiration pour gérer son stress. «J'aime les choses simples et efficaces. Or, à mon avis, le couteau suisse de la gestion du stress s'appelle la cohérence cardiaque», écrivait-il. Voici sa recommandation : «Pendant cinq minutes, on synchronise sa respiration à six cycles par minute. On amène ainsi ses systèmes nerveux, cardiovasculaire, hormonal et immunitaire à travailler de façon harmonieuse. L'effet est quasi instantané. On note, par exemple, une baisse du cortisol sanguin (l'hormone qui indique le degré de stress) et un effet favorable sur de nombreux neurotransmetteurs, dont la dopamine (qui influe sur la recherche de récompenses) et la sérotonine (qui influe sur la sensation de calme et de bien-être). Autrement dit, cela nous fait "décrocher"». Une technique simple et efficace qui ne l'a pas sauvé, mais l'a certainement aidé.


«Je l'avoue, les premières fois, on se sent un peu ridicule, mais après quelque temps, peut-être une semaine ou deux de pratique dans mon cas, l'exercice prend tout son sens», concluait-il avec sa touche d'humour habituelle, en incitant les gens à «respirer» au bureau.


Après la lecture de son éditorial, je me suis empressée de lui envoyer un mot pour le féliciter. Voici sa réponse que j'avais conservée : «J'ai beaucoup hésité à faire un sujet si "léger" dans FI, et c'est probablement celui qui a suscité le plus de réactions !» Cela ne m'étonne pas. Ce n'était pas léger. Respirez. Prenez une pause. Pour le corps et l'esprit. À retenir et à partager. Pour vous. Pour Christian.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc


Suivez Géraldine Martin sur Twitter @martingeraldine

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.