Inspiration dans les coulisses

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Juin 2015

Inspiration dans les coulisses

Offert par Les Affaires


Édition du 06 Juin 2015

La semaine dernière se tenait la 4e édition de C2 Montréal, cette grande conférence sur la créativité et le commerce. Il y avait du monde, plus de 5 000 personnes, en hausse de 25 %. Il n'est toutefois toujours pas évident de savoir si cet événement, fondé et imaginé par Sid Lee avec le Cirque du Soleil, attire beaucoup d'étrangers. Même s'il est question de 42 pays représentés par rapport à 27 l'an passé, et de 43 % de participants hors Québec, pas moyen d'avoir le chiffre «hors Canada».


Cela dit, l'expérience reste nourrissante. Cette année, ce ne sont pas les vedettes de la programmation principale qui ont fait le show, mais plutôt les activités parallèles. La multitude d'ateliers poussait véritablement les participants à échanger entre eux, souvent en sortant de leur zone de confort. Il suffit de penser à cette grosse bulle - le nuage - qui permettait aux gens de se rencontrer dans un brouillard absolu ou à ces filets suspendus qui invitaient à un brainstorm dans les airs.


Et il y a eu les rencontres informelles. Par exemple Geneviève Bégin, pdg de Popup Camp, une entreprise qui offre des services de halte-garderie mobile lors d'événements. Une belle idée de la part d'une entrepreneure diplômée d'une école d'art et de design et d'un MBA. Beau mélange. Il y avait aussi Mathieu Desaulniers, le valet qui s'est occupé de mon auto. Son entreprise a développé l'application Drop N'Go, qui permet d'indiquer au valet à quelle heure on souhaite récupérer son auto. Fini l'attente à la guérite. Plutôt sympathique. Et ce ne sont que quelques exemples.


Bref, cette année, aller à C2 pour écouter les grands conférenciers n'était pas suffisant. Fouiner, débattre, brainstormer en groupe ou prendre un verre avec les participants était bien plus galvanisant et constructif. Ces échanges nourrissent l'intelligence, voire l'économie si des ententes sont conclues.


C'est d'ailleurs dans le même esprit que nous vous offrons cette semaine un reportage unique sur un capital-risqueur : Chris Arsenault, associé principal du fonds iNovia Capital. Des rencontres comme à C2 ? Chris Arsenault en fait des tas.


Je ne sais pas si Jacques Parizeau aurait aimé l'expérience un peu déjantée de C2, mais il en aurait sûrement apprécié la visée qui consiste à créer du maillage d'une manière originale. Ce bâtisseur a modernisé le Québec en lui offrant des outils pour prospérer. Particulièrement soucieux de faire grandir les petites entreprises, c'est lui qui a notamment mis en place en 1979 le fameux Régime d'épargne-actions du Québec, à l'origine du Québec inc. Merci, «Monsieur», de nous avoir fait grandir.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

Connaissez-vous le bioleadership?

25/05/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. À C2 Montréal, j'ai appris qu'en s'inspirant des merveilles de la nature, on pouvait gagner en efficacité.

Comment faire subtilement évoluer les mentalités?

24/05/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Grâce à une approche originale que j'ai découverte à C2 Montréal...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.