Influence et confiance

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2016

Influence et confiance

Offert par Les Affaires


Édition du 09 Mars 2016

Frank Underwood de House of cards

Je l'avoue, j'ai succombé à House of Cards, cette série machiavélique produite par Netflix. La quatrième saison vient de débuter, et les fans ne seront pas déçus. Encore une fois, il y a quelque chose de terrifiant et de fascinant dans cette histoire qui met en vedette un président des États-Unis prêt à tout pour arriver à ses fins. Fascinant, car Frank Underwood, le président joué par Kevin Spacey, est un monstre de la manipulation. Terrifiant, car on se surprend à vouloir suivre les aventures de cet assoiffé de pouvoir. À chaque coup de couteau de sa part, on se dit «mon Dieu, qu'il est brillant !» et, en même temps, «mon Dieu, qu'il est abominable !»


Malheureusement, la manipulation est une réalité. Vous l'avez peut-être déjà expérimentée dans votre vie professionnelle, sans vous en rendre compte au départ. Puis, s'est installé un malaise que vous avez eu du mal à expliquer. Enfin, dans certains cas, vous avez compris. Compris que votre jugement a été altéré par l'attitude d'une personne qui jouait sur vos cordes sensibles. Le sentiment de trahison à la suite d'une telle expérience est immense. Et le traumatisme psychologique peut être énorme.


Il arrive que certaines personnes confondent la manipulation et l'art d'influencer. Contrairement à la manipulation, l'influence ne crée pas de malaise. La personne influencée exerce son jugement librement, tout en considérant l'information transmise par la personne influente. De son côté, le manipulateur utilise l'emprise morale en exploitant des sentiments comme la culpabilité, l'espoir, la peur.


Dans le cadre du travail, il est important de développer ce qu'on appelle nos habiletés politiques. Ne vous y trompez pas, on ne parle pas ici de manipulation, mais bien de notre manière d'influencer. Soit, par exemple, notre façon de rallier des membres de notre entourage pour créer un lien de confiance. La manipulation entraîne aussi une forme de confiance - et c'est là le drame -, mais celle-ci ne s'appuie pas sur des bases saines. Mais souvenez-vous que la manipulation ne résiste pas à l'épreuve du temps. Lorsqu'on découvre le pot aux roses, il n'y a plus de confiance.


Si je vous ramène sur le terrain de l'influence, c'est pour vous parler d'une entrepreneure qui a réussi à se tailler une place dans l'industrie de l'entretien de navires en dirigeant le Groupe maritime Verreault. Il s'agit de Denise Verreault, à la Une de Les Affaires cette semaine. Femme de tête, femme d'influence, Mme Verreault a su faire preuve de détermination et de courage pour mobiliser des gens autour de ses projets. Un bon moyen de souligner en mars la journée de la femme, tout en mettant en vedette nos régions.


Quant à la manipulation... observez Frank Underwood pour ne jamais vous laisser berner.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc


Suivez Géraldine Martin sur Twitter @martingeraldine

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

À la une: construit-on trop de tours à bureaux au centre-ville de Montréal?

Édition du 22 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là! En manchette, les 300 plus importantes PME du Québec.

Le goût d'entreprendre a triplé depuis 10 ans

06/11/2018 | François Normand

L'entrepreneuriat a fait des progrès depuis 2009. Il y a toutefois des enjeux par rapport aux hommes et aux immigrants.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.