Engagez-vous !

Offert par Les Affaires


Édition du 19 Mars 2016

Engagez-vous !

Offert par Les Affaires


Édition du 19 Mars 2016

[Photo : Shutterstock]

Comment se porte la réputation de votre entreprise ?


Les Affaires s'est une nouvelle fois associée à la firme Léger pour vous présenter en exclusivité le classement de la réputation de 298 entreprises connues des Québécois.


Mauvaise nouvelle. Tout comme l'année dernière, la tendance est à la baisse. C'est-à-dire que les Québécois sont moins attachés aux grandes marques qui font partie de leur quotidien. Pourquoi ? Évidemment, si l'économie allait un peu mieux, les résultats seraient certainement meilleurs. Mais bon, sachez au moins que la diminution est moins forte que celle notée l'année dernière.


Cela dit, comment pouvez-vous améliorer la réputation de votre entreprise ? Évidemment, la qualité du produit et du service offerts est primordiale. Il y a aussi l'image que vous projetez à l'externe. Mais n'oublions pas l'interne : les premiers ambassadeurs de votre société sont vos employés. S'ils sont fiers de leur entreprise, les chances sont bonnes pour qu'ils en parlent en bien autour d'eux et qu'ils en fassent naturellement la promotion. C'est une évidence, et pourtant, le lien entre la mobilisation interne et la réputation d'une entreprise est souvent négligé.


Voici quelques chiffres pour vous inciter à vous soucier davantage de vos employés et donc de la réputation de votre entreprise. Selon de toutes nouvelles données du Baromètre de confiance 2016 de la firme de relations publiques Edelman, 64 % des employés canadiens disent faire confiance à l'entreprise pour laquelle ils travaillent. Ce score est malheureusement inférieur à la moyenne de 65 % enregistrée dans les 28 pays mesurés. C'est au Mexique que les employés ont le plus confiance dans leur entreprise (89 %), alors que le Japon se trouve en queue de peloton (40 %).


Autre donnée intéressante, mesurée au Québec cette fois-ci : 47 % des employés québécois affirment vouloir rester au service de leur entreprise. On peut discuter longtemps de la signification de cette donnée. Mais notez surtout que ce niveau de loyauté monte à 84 % dans les entreprises engagées socialement. Un tel écart de 37 points de pourcentage n'est pas anodin. Il est donc très clair que l'engagement social permet aux entreprises de motiver et de fidéliser leurs employés.


De plus, vous savez bien que, si vous n'êtes pas à l'écoute de vos employés, ils ne seront pas à l'écoute de vos clients. Et si vos clients ne sont pas contents, ne serait-ce qu'une seule fois, votre réputation est menacée. Ah, la réputation ! Si longue à bâtir. Si courte à détruire. Assurez vos arrières avec vos employés, ils vous le rendront bien.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc


Suivez Géraldine Martin sur Twitter @martingeraldine

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

Plusieurs indices d'un «effet Kaepernick» favorable à Nike

14/09/2018 | AFP

Elle avait déclenché un tollé début septembre en révélant son choix pour incarner le 30e anniversaire de son slogan.

À la une: le nouveau Cirque au travail

Édition du 08 Septembre 2018 | Les Affaires

Le dernier numéro de Les Affaires est là. En manchette, Avril, une stratégie qui porte fruit.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Hockey : ces titres peuvent-ils la mettre dedans ?

Édition du 22 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Les matchs hors concours sont lancés et la saison approche à grands pas. Alors que les pools ...

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.