Bâtir demain

Offert par Les Affaires


Édition du 05 Décembre 2015

Bâtir demain

Offert par Les Affaires


Édition du 05 Décembre 2015

C'était une belle rencontre. Une rencontre entre le milieu des affaires établi et la relève entrepreneuriale. Entre l'expérience et la jeunesse. Entre le Québec d'aujourd'hui et le Québec de demain. Tout ce beau monde, environ 550 personnes, était réuni lors du Gala de la Fondation Montréal inc., un organisme à but non lucratif qui aide les nouveaux entrepreneurs montréalais à grandir grâce à de l'accompagnement et à des bourses octroyées par de généreux donateurs.


Cette année, la Caisse de dépôt et placement du Québec a fait un don majeur de 500 000$ sur cinq ans pour financer les bourses des 50 lauréats de la Fondation. Le chiffre de 50 n'est pas anodin. La CDPQ fête ses 50 ans cette année, et elle a souhaité marquer le coup de manière concrète.


De plus, son président et chef de la direction, Michael Sabia, a livré, lors du gala, un vibrant hommage aux entrepreneurs en rappelant ce qui les anime: «Un entrepreneur est une personne qui ose, qui voit les choses autrement, qui cherche toujours une façon de faire mieux et qui a le courage de prendre des risques. C'est une personne qui se relève après un échec et qui apprend de ses erreurs. Car l'échec d'hier est souvent le prélude au succès de demain».


Belle définition qui vise à motiver les plus jeunes. Pas question qu'ils se découragent face aux défis, car le Québec compte sur eux : «L'avenir de l'économie québécoise dépend entièrement de notre capacité à renouveler notre économie grâce aux idées de nouveaux entrepreneurs». C'est ce qu'a rappelé M. Sabia, en insistant sur le mot «entièrement».


Ces nouveaux entrepreneurs ne façonneront rien de moins que l'identité entrepreneuriale du Québec de demain, a également déclaré Lucien Bouchard, ancien premier ministre du Québec et président du conseil de la Fondation Montréal inc. «Certains des nouveaux leaders d'affaires vont redéfinir Montréal à l'échelle nationale et internationale.»


Tout un défi et toute une pression pour ces nouveaux entrepreneurs, alors que l'économie tourne au ralenti. Rappelons que lors de sa mise à jour budgétaire, le gouvernement a révisé de 2% à 1,5 % ses prévisions de croissance économique au Québec pour l'an prochain. Pas facile. C'est l'une des raisons pour lesquelles l'entraide entre les générations est indispensable. Les dirigeants chevronnés doivent trouver le temps de partager leur expertise en accompagnant les plus jeunes. De leur côté, ces derniers doivent avoir l'humilité de reconnaître qu'ils ont beaucoup à apprendre des plus anciens. D'importants acteurs que nous célébrons d'ailleurs dans ce numéro, à l'occasion des prix PDG de l'année. Une tradition annuelle chez Les Affaires qui vise à souligner le travail exceptionnel de trois dirigeants. Cette année, Eric La Flèche, Richard Lord et Pierre Boivin ont remporté les grands honneurs. Nous les félicitons. Puissent-ils inspirer la relève.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc


Suivez Géraldine Martin sur Twitter @martingeraldine

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Sur le même sujet

Le quincailler

Édition du 22 Septembre 2018 | Julie Cailliau

Dans une autobiographie parue le 13 septembre, Robert Dutton n'attend pas son 7e chapitre intitulé «Crever l'abcès» ...

Inspiration bavaroise à la Place Ville Marie

05/09/2018 | Martin Jolicoeur

«Les professionnels qui travaillent ici (Place Ville Marie) sont plus souvent au bureau qu’à la maison.»

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Hockey : ces titres peuvent-ils la mettre dedans ?

Édition du 22 Septembre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Les matchs hors concours sont lancés et la saison approche à grands pas. Alors que les pools ...

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.