1 + 1 = 3: l'exemple de Credo

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Mars 2015

1 + 1 = 3: l'exemple de Credo

Offert par Les Affaires


Édition du 07 Mars 2015

Il n'y a pas si longtemps, je vous parlais dans cette colonne de villes intelligentes. Eh bien, voici une suite à ce billet: il n'y a pas que la technologie qui puisse faire d'une municipalité une ville intelligente.


Voici l'exemple de Credo, cette jeune entreprise fondée en décembre qui cherche à transformer des idées en projets bien concrets. Eh bien, Credo a décidé de s'installer dans le Mile-End, à Montréal, et y a ouvert le 2 mars dernier un espace de 10 000 pieds carrés appelé La Gare. Cet endroit offre un toit aux jeunes start-up qui veulent grandir et profiter d'un environnement de travail collaboratif.


Credo a choisi le Mile-End pour la diversité des sociétés qu'on y trouve, tant des entreprises émergentes que d'autres bien établies comme Ubisoft ou Frank & Oak. «Le milieu est tellement important pour stimuler la créativité», explique Marie-Eve Boisvert, associée et vice-présidente aux opérations de Credo.


Credo veut aussi créer un hub au sein de ses bureaux. Les entreprises qui s'installeront à La Gare profiteront de salles de conférence et d'outils technologiques. En échange, elles devront s'acquitter de frais mensuels. Il y a de la place pour 100 personnes. La différence entre La Gare et d'autres entreprises qui offrent des bureaux aux start-up? Ici, tout le monde travaille dans des aires ouvertes, dit Marie-Ève Boisvert. L'objectif? Faciliter l'entraide lorsqu'une problématique surgit. Les entreprises profiteront de l'expertise des unes et des autres. La dirigeante rappelle que la réussite de Google repose sur le fait que les employés consacrent 80% de leur temps à leurs tâches, et 20% à des projets personnels. Les jeunes entrepreneurs feront ce qu'ils veulent, mais si leur curiosité les pousse à s'intéresser aux idées des autres, tout le monde y gagnera, croit-elle.


La Gare est aussi pour Credo un moyen d'accéder à un bassin de talents. Les jeunes entreprises pourraient se voir offrir des mandats par Credo.


Récapitulons: Credo, elle-même installée au sein d'un hub de créativité, le Mile-End, veut créer un hub de talents. La prémisse: plus on est proches physiquement, plus on est créatifs. Autrement dit, la somme de toutes ces entreprises pourrait procurer un résultat bien plus important que chacune de ses parties.


La technologie est indispensable, mais quand vient le moment des brainstorms, le face à face et l'échange avec un groupe ont une valeur inestimable. Certains promoteurs immobiliers l'ont compris, et tant mieux. Comme l'explique notre manchette, ils rivalisent d'idées pour séduire les PME et pour créer en ville des écosystèmes créatifs. Une approche payante pour eux... et pour l'économie. Intelligent.


Géraldine Martin
Éditrice adjointe et rédactrice en chef,
Groupe Les Affaires
geraldine.martin@tc.tc

À propos de ce blogue

Géraldine Martin

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Sortir du bois ou entrer dedans ?

Édition du 13 Octobre 2018 | François Pouliot

CHRONIQUE. Il y a de l'action en forêt. Depuis la mi-septembre, plusieurs titres forestiers sont sous pression.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.