Un moyen simple et efficace de vaincre la procrastination

Publié le 14/09/2017 à 14:19

Un moyen simple et efficace de vaincre la procrastination

Publié le 14/09/2017 à 14:19

La procrastination peut être une véritable souffrance... Photo: DR

Qui n’a pas, à un moment ou à un autre, remis au lendemain une tâche importante? Personne n’est à l’abri de l’emprise de la procrastination, même les entrepreneurs et les dirigeants les plus passionnés.


Lorsqu'on fait face à un défi qui nous sort de notre zone de confort ou qui demande que l'on fasse évoluer nos façons de faire et d'être, cet ennemi de la productivité peut refaire surface. Telle que décrite par Dr. Bill Knaus, un éminent chercheur en psychologie, la procrastination est le choix de différer quelque chose, en dépit de nombreuses opportunités qui pourraient y mettre un terme définitif.


Prenons l’exemple de Justine, qui est directrice des ventes dans une agence de publicité...


L'agence est profitable, mais les ventes stagnent depuis six mois. Certains clients, insatisfaits de ce plateau financier, commencent à lui mettre de la pression. Quelques-uns choisissent même de collaborer avec de plus petites firmes afin de sauver des coûts.


Justine est bien consciente qu'elle ne peut pas laisser ses parts de marché s'envoler ainsi. Elle doit agir rapidement et revoir son processus de vente. Elle a du pain sur la planche, car elle devra réévaluer le modèle d'affaires ainsi que la gamme de produits et services, histoire de raviver la profitabilité de la boîte.


La situation est sur le point de devenir critique et Justine le sait très bien. Mais qu’est-ce qui fait en sorte que le sentiment d’urgence ne soit pas suffisant pour qu’elle passe à l’action?


Justine semble être atteinte d’un cas classique de procrastination. Plusieurs raisons semblent intervenir au niveau de son inaction. Justine, qui est une grande perfectionniste, a une peur bleue de l’échec. Elle procrastine, car elle craint de ne pas être à la hauteur et de ne pas atteindre les résultats escomptés.


De plus, elle est à la tête de son département depuis déjà trois ans, et c’est la première fois qu’une telle situation se présente. Justine a l’habitude d’être en contrôle et de livrer la marchandise. Ce frein dans son ascension la déstabilise, et elle ne sait pas par où commencer pour régler la situation.


Chantal, qui dirige le département des finances, se rend compte de la situation en faisant son rapport trimestriel. C’est elle qui, à l’époque, a remarqué le potentiel de Justine et qui a contribué à son avancement dans l’entreprise. Chantal n’a pas l’habitude de mâcher ses mots et n’hésite pas à confronter Justine avec une fermeté bienveillante. Et elle lui fait remarquer qu’elle est au pied du mur : des clients ont déjà quitté le navire.


Ensemble, elles élaborent alors un plan visant à aider Justine à sortir de sa torpeur et à retrouver la fougue et l’énergie qui l’ont aidée à se rendre si loin dans l’entreprise.


Tout d'abord, Justine fera la liste de toutes les actions qu’elle doit entreprendre en une journée, puis en une semaine, jusqu’à l’échéance de son projet. Cela l’aidera à y voir plus clair et à mieux évaluer ses priorités. Elle saura également quelles tâches elle doit exécuter elle-même, et lesquelles elle devra déléguer aux membres de son équipe.


Ensuite, au lieu de voir ses tâches comme une montagne, elle les décortiquera en menus objectifs, concrets et simples. De cette façon, elle s’assure de vivre des réussites au quotidien, ce qui augmentera sa motivation et celle de ses employés.


Justine s’engage enfin à laisser tomber les limites mentales qu’elle s'impose à elle-même et à utiliser un discours intérieur positif. Elle évitera, donc, de s’inventer des scénarios catastrophes, qui ne font que la paralyser.


Et voilà! Grâce à ce plan et à l’intervention de Chantal, Justine se sent maintenant d’attaque, prête à renverser la vapeur.


 

À propos de ce blogue

Vous faites face à des défis complexes ? Geneviève Desautels dévoile ici des cas réels auxquels des dirigeants ont été exposés. Et puisqu’il y a toujours une solution, la saine distance et l’expertise de la consultante, coach certifiée, présidente de Amplio Stratégies et Univers interactif, éclaireront votre prise de décision.

Geneviève Desautels

Sur le même sujet

Comment bien exprimer votre reconnaissance au travail?

BLOGUE. Être reconnu des autres, ça permet de s'extraire du flou du quotidien au bureau. Ce qui est carrément vital.

Et si vous regardiez votre heure de lunch autrement...

13/09/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Au Canada, 1 employé sur 2 mange tout seul devant son écran d'ordinateur. À tort, selon une étude...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

3 idées marketing inspirées de la campagne électorale

31/08/2018 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Un peu d'originalité nuit rarement, et offre la possibilité de réveiller l'attention du public visé...

Loi PACTE: la France questionne l'utilité sociale des entreprises

Il y a 56 minutes | Diane Bérard

BLOGUE. La France étudie le statut d'entreprise à mission sociale. Montréal tient un sommet du leadership conscient.