Qui est responsable de la gestion des talents?

Publié le 10/12/2016 à 11:35

Qui est responsable de la gestion des talents?

Publié le 10/12/2016 à 11:35

(Photo: iStock)

La gestion des talents est plus qu’une façon d’aborder l’organisation du travail. Il s’agit d’une manière de concevoir le rôle et le développement des employés et des leaders d’équipes au sein de l’entreprise. De plus en plus d’entreprise font de la gestion des talents une composante essentielle de leur culture d’entreprise.


Lorsque l’on mise sur ses principaux talents, l’effort pour arriver au résultat est moins grand. C’est donc une combinaison gagnante dans un contexte où chacun cherche à sauver du temps et de l’énergie. 


Une utilisation optimale de la gestion des talents permet à l’entreprise d’être plus agile, ce qui est essentiel dans un environnement en perpétuels changements.


Les forces ainsi propulsées permettent à tous de passer de bons à extraordinaires.


Découvrez mes billets précédents 


Suivez-moi sur LinkedIn, Facebook et Twitter


Bien que plusieurs départements de ressources humaines ont vu leur nom changer au fil des ans pour «talents et culture» et que le titre de la personne responsable de la dotation et/ou du de la formation a maintenant le terme «talents» dans son titre,  instaurer une culture qui place les talents des employés au cœur de l’organisation du travail est la responsabilité de tous les acteurs de l’entreprise.


L’équipe de direction doit y croire et vouloir prendre le virage qui va nécessairement impliquer une réallocation des ressources et une révision de l’organisation du travail. 


Par exemple au sein d’une équipe des ventes, tous n’ont pas les mêmes talents. Lorsque le processus de vente est clair et établi, il est alors possible de permettre aux développeurs d’affaires d’exceller dans leurs talents. Ils ont les conditions de succès pour offrir une bonne performance et atteindre le but commun qui est de faire croître les ventes.


L’individu lui-même est responsable de la gestion de ses talents. Il se doit de connaître ses talents et de prendre les initiatives nécessaires pour les développer et ainsi passer de très bon à excellent. C’est ainsi qu’il se démarquera en étant propulsé par ses talents.


Le leader d’équipe doit, à l’image du coach sportif, évaluer périodiquement son bassin de talents. Il détermine par la suite qui sera le meilleur à quelle étape ou dans quelle sphère d’activités pour qu’il en résulte une équipe performante et engagée de façon durable et saine.

À propos de ce blogue

Vous faites face à des défis complexes ? Geneviève Desautels dévoile ici des cas réels auxquels des dirigeants ont été exposés. Et puisqu’il y a toujours une solution, la saine distance et l’expertise de la consultante, coach certifiée, présidente de Amplio Stratégies et Univers interactif, éclaireront votre prise de décision.

Geneviève Desautels

Sur le même sujet

Communiquer avec charisme, un art qui se développe

BLOGUE. Il suffit d’y consacrer les efforts, soutient Lyne Marie Germain, coach en communication.

Le top 3 de ce qui m'énerve le plus dans les affaires

08/03/2017 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. J’adore l’entrepreneuriat, mais il y a trois irritants qui me dérangent au plus haut point.

Blogues similaires

Regain de vie chez les PME manufacturières québécoises

Édition du 19 Mai 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. La vie n'est pas toujours facile dans le secteur manufacturier, et par le passé, bien des PME québécoises ...

Rebaptiser la CSeries? Évident mais pas simple

26/04/2018 | Stéphanie Kennan

BLOGUE INVITÉ. Le branding d’Airbus est plus rassurant. Mais changer le nom d'un produit n'est pas mince affaire.

On ne change pas le monde avec des sentiments. Voici des outils

18/05/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. L'innovation sociale épuise! Voici deux guides et deux sites pour s'épuiser moins et être plus utile.