Apprivoiser la solitude, un must pour les leaders

Publié le 15/12/2017 à 14:14, mis à jour le 14/12/2017 à 15:34

Apprivoiser la solitude, un must pour les leaders

Publié le 15/12/2017 à 14:14, mis à jour le 14/12/2017 à 15:34

La solitude du leader peut être parfois pesante... Photo: DR

Les responsabilités qui viennent avec le rôle de dirigeant d’entreprise sont nombreuses. C’est pourquoi il est important pour eux d’être bien entourés, autant dans leur vie professionnelle que personnelle. Pour mener à bien leurs mandats, les hauts dirigeants se doivent d’avoir des gens de confiance sur lesquels ils peuvent compter. Paradoxalement, le fait d’être au sommet de la pyramide hiérarchique amène incontestablement son lot de solitude...


Prenons l’exemple de Louis, qui est, depuis quelques mois, repreneur d’entreprise. Il est le nouveau président d’une firme de recrutement dont il a racheté le nom et la clientèle à un recruteur bien connu, lequel lui a vendu toutes ses actions. Ce changement de carrière est excitant et motivant pour lui, mais ô combien déstabilisant. Ayant toujours été un «gars d’équipe», il trouve parfois le temps long, assis dans son nouveau bureau spacieux.


À l’origine, Louis souhaitait reprendre une entreprise existante plutôt que de créer sa propre entreprise. Cette décision était en grande partie influencée par sa crainte d’être seul. Cependant, conseillé par son mentor et d’autres amis entrepreneurs, il a décidé d’accepter le défi et de se lancer. Il faut dire que Louis est un homme foncièrement extraverti, qui aime challenger ses idées avec ses collaborateurs et qui croit fondamentalement au proverbe africain qui dit que «seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin».


Or, depuis quelques semaines, Louis ne s’est jamais senti aussi seul. Il réalise qu’après chaque échange sur un dossier, lorsque vient le moment de décider et de trancher, tous se retournent vers lui et s’attendent à ce qu’en tant que leader il prenne la meilleure décision. Cela lui fait vivre de l’anxiété, mais en même temps, il veut se prouver à lui-même qu’il a ce qu’il faut pour être à la hauteur.


Comment peut-il apprendre à mieux vivre cette impression de solitude qu’il déteste?


Tout d’abord, Louis doit comprendre que ses collaborateurs ont besoin de sentir qu’ils sont guidés par un leader solide, qui n’attend pas les autres pour prendre les décisions importantes. Sans aller jusqu'à agir en despote, on s’attend à ce qu’il joue le rôle du leader et se montre ferme lorsque c'est nécessaire. Car c'est crucial pour établir un climat sécurisant pour son équipe.


Comment peut-il apprendre à faire son deuil des décisions prises par consensus à 100%?


Plutôt que de vouloir plaire aux autres, sa motivation doit devenir intrinsèque. Afin de poursuivre ses objectifs, Louis doit renforcer sa confiance en lui-même et développer une mentalité où, sans être égoïste, il arrivera à prendre les meilleures décisions pour lui-même comme pour son entreprise. Cela mènera sûrement à des compromis difficiles à faire, peut-être même à des mises à pied, mais il doit faire la coupure avec l’esprit de communauté et de partage qui l’animait tant à l’époque. La communauté demeurera toujours, mais prendra désormais une autre forme. Il doit chercher à s’entourer de gens partageant la même vision que lui et qui l’aideront à mener à bien ses projets. Tout cela en acceptant le rôle du capitaine à bord, avec toutes les responsabilités qui viennent avec.


 

À propos de ce blogue

Vous faites face à des défis complexes ? Geneviève Desautels dévoile ici des cas réels auxquels des dirigeants ont été exposés. Et puisqu’il y a toujours une solution, la saine distance et l’expertise de la consultante, coach certifiée, présidente de Amplio Stratégies et Univers interactif, éclaireront votre prise de décision.

Geneviève Desautels

Sur le même sujet

Une promotion sans augmentation? C'est devenu la norme!

12/06/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Au Canada, un employeur sur deux offre couramment des promotions sans hausse salariale, selon une étude.

Le triste palmarès des professions qui payent mal les femmes

08/06/2018 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Au Québec, l'écart des revenus médians est d'en moyenne 9.200$, selon une étude. Ce qui est gigantesque.

Blogues similaires

Biomasse forestière, nanocellulose cristalline et rouge à lèvres

Édition du 16 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. Une petite révolution dans le monde des cosmétiques se prépare, avec des recherches conduites au Québec ...

Votre marque employeur, c'est bien plus qu'une vidéo sur Facebook!

28/05/2018 | Stéphanie Kennan

BLOGUE. La vidéo virale qui remplit le pipeline de CV extraordinaires dès qu’on la publie sur Facebook n'existe pas.

Le Québécois Louis Roy sera-t-il couronné entrepreneur mondial demain?

15/06/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. Comment convaincre cinq juges, en 22 minutes, que vous méritez le titre d'entrepreneur de l'année mondial?