Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

Publié le 12/12/2017 à 16:00

Le moyen le plus facile de profiter du bitcoin

Publié le 12/12/2017 à 16:00

Soyons créatifs! Maximisons toujours plus nos gains avec la plus médiatisée des devises numériques*.


On vient de m’adresser deux remarques par courriel au sujet de ce récent blogue. La première, sur le ton de l’étonnement, demandait pourquoi n’était «jamais» abordé le sujet des entrepreneurs. Alors que l'économie parallèle des cryptomonnaies grouille «d’aventures inspirantes».


La seconde, sur le ton d’un gentil reproche, soulignait que les histoires de bulle et d’anomalies sur les échanges du bitcoin restaient «très techniques» et qu’«un peu de fun» serait bienvenu.


Vous êtes attentifs, exigeants et on ne peut que s’en réjouir ici. Pour tenter de répondre rapidement à vos demandes, je vous propose ce petit article deux en un, avec un zeste d’entrepreneuriat et une pincée de fun.


Oui, je vais vous parler de produits dérivés.


Non, ne partez pas en courant, je vous rassure tout de suite, je ne prononcerai pas une seule fois les mots Bourse, contrats à terme ou spéculation (à part dans cette phrase pour dire qu’il ne s’agit pas d’un billet à propos des futures sur le bitcoin de la plateforme Cboe).


Non, on va plutôt jeter un œil sur Etsy, vous savez «l’Ebay des artisans», la grande boutique en ligne des «articles faits main, des produits vintage et des fournitures créatives disponibles nulle part ailleurs».


Pour moins de 30 cents, des artistes/entrepreneurs peuvent entrer en contact avec des clients et autres collectionneurs tout autour de la planète. 


Je vous invite alors à faire le test et à simplement taper «bitcoin» dans le moteur de recherche d’Etsy. Vous découvrirez plus de 5.500 résultats.


On ne dissertera pas sur l’émergence de cet «artisanat du bitcoin», même si la profusion de tricots, bijoux et autres goodies à l’effigie de la pièce digitale laisse croire que c’est devenu une activité économique à part entière. Ou, en tout cas, une nouvelle source de revenus sans avoir à s'inquiéter de son wallet, sa clé privée, etc.


On se fera juste plaisir en regardant ces produits de l’ingéniosité humaine. On sourira face à certaines œuvres textiles. On cherchera progressivement en quoi tout ceci est «fait main».


Et on se grattera sûrement aussi un peu le crâne en se demandant s’il y a vraiment des gens qui lâchent 200 $ pour un pendentif ou une toile murale tous deux ornés du symbole B…


Morceaux choisis:


Le t-shirt de saison (35$)


 


Le roi des monnaies (23$)


 


Le legging (47$)


 


Le coussin


 


Les boutons de manchette (33$)


 


L’œuvre d’art (55$)



 


*Désolé pour toi lecteur que pensais trouver ici le placement le plus rémunérateur de l’histoire financière. On en reparlera une autre fois.

À propos de ce blogue

Une nouvelle ruée vers l’or, numérique cette fois? Une arnaque, un piège sans fonds? Le débat s'est intensifié fin 2017 alors que la valeur des «monnaies virtuelles» a rapidement passé le cap des 200 milliards de dollars. Leur poids financier a depuis triplé. De la blockchain aux kitties, en passant par le bitcoin, qui ne voudrait pas exploiter ces filons technologiques? Mine de rien est un blogue qui cherche les pépites de l’info dans le monde de la crypto.

François Remy

Sur le même sujet

L'entrepreneur, cet artiste

22/06/2016 | Nicolas Duvernois

BLOGUE. Il faut être un bon artiste pour réussir en affaires, Moment Factory, le Cirque et Pixmob nous le prouvent!

Wondereur réinvente la galerie d'art à l'intersection de Pinterest et de Frank & Oak

01/10/2014 | Julien Brault

Wondereur est une galerie d’art conçue pour le 21e siècle. Établie au Digital Media Zone ...