Pouliot - Budget Marceau: il faudra voir la suite

Publié le 20/11/2012 à 17:01, mis à jour le 22/11/2012 à 09:02

Pouliot - Budget Marceau: il faudra voir la suite

Publié le 20/11/2012 à 17:01, mis à jour le 22/11/2012 à 09:02

Le ministre des finances Nicolas Marceau

BLOGUE. Comment faire pour arriver à l'équilibre lorsque l'on fait face à un retard de 1,6 G$ à résorber sur six mois?


C'est le premier défi auquel faisait face le ministre des finances Nicolas Marceau avec ce budget. Au mois de septembre, les dépenses du gouvernement roulaient sur un dépassement de 1,1 G$, pendant que ses projections de revenus faisaient voir un manque à gagner de 500 M$.


On ne cachera pas que notre surprise a été assez grande en constatant que le gouvernement réussissait à tout équilibrer en faisant appel à seulement 95 M$ de revenus supplémentaires (en provenance de la hausse de taxe sur le tabac et l'alcool, de même qu'en haussant la contribution financière des institutions financières).


En fait, on a encore de la difficulté à voir comment tout cela s'équilibre et il nous faudra creuser davantage. Une bonne partie de la réponse semble cependant se trouver dans le fait qu'on passe la puck à l'année suivante.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


Ce n'est pas pour rien qu'en 2013-2014, un effort supplémentaire de 854 M$ sera effectué aux dépenses et qu'on demande à Hydro-Québec, Loto-Québec et la SAQ de faire plus (290 M$). En plus d'abolir quelques mesures introduites par les libéraux comme la bonification des crédits d'impôt aux travailleurs de 65 ans et plus.


Au final, la bonne nouvelle est que, sur papier, on atteint la cible budgétaire à la fois pour l'exercice en cours et celui de l'an prochain.


La question reste de savoir si, dans la réalité, la cible 2013-2014 pourra être atteinte. Ces dernières années, on a constamment eu de la difficulté à atteindre les cibles de dépenses.


Bref, l'approche semble cohérente, mais on ne conclurait pas tout de suite que le tour de force est réussi.


Un mot sur la dette


À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Montréal: faut-il donner moins à Jean pour habiller Paul?

27/10/2014 |

BLOGUE. Réforme du financement des arrondissements: faut-il donner moins à Jean pour habiller plus équitablement Paul?

Canada: un budget équilibré n'est pas une panacée

Le directeur parlementaire du budget du Canada affirme qu'un budget équilibré n'est pas synonyme de stabilité économique

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Le grand art de commettre des erreurs en Bourse

Édition du 01 Novembre 2014 | Bernard Mooney

BLOGUE. Au début d'octobre, Warren Buffett, président de Berkshire Hathaway, a admis sur les ondes de la chaîne ...

La courbe des taux est favorable aux actions

Lorsque les taux à long terme baissent plus vite que les taux à court terme, le S&P 500 s'apprécie 92 % du temps

La valeur au livre est-elle importante?

La valeur au livre n'est pertinente que dans certains cas. Il faut savoir les reconnaître.