Pétrole au Québec: de l'argent de poche ou le Klondike?

Publié le 09/01/2014 à 05:53

Pétrole au Québec: de l'argent de poche ou le Klondike?

Publié le 09/01/2014 à 05:53

[Photo : Bloomberg]

Une brochette de personnalités bien connues dans le milieu économique vient de lancer un manifeste qui demande que le gouvernement du Québec autorise l'exploration pétrolière, de même que l'exploitation de la ressource, en définissant rapidement un cadre réglementaire, qui repose sur de hauts standards de protection de l'environnement. Qu'en penser?


Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'annonce pouvait difficilement tomber un plus mauvais jour: au même moment, un train du CN déraillait au Nouveau-Brunswick avec un nouveau feu d'artifice forçant l'évacuation de 150 résidents du secteur. Tout juste avant Noël, en conférence avec les investisseurs, la direction du CN avait longuement explicité les dernières mesures prises pour améliorer la sécurité de ses convois et soutenait que ses pratiques étaient parmi les meilleures de l'industrie.


L'accident illustre que l'on peut afficher les plus hauts standards (de protection de l'environnement) d'une industrie et ne quand même pas être à l'abri d'un problème qui cause du dommage.


Cela dit, on est assez d'accord avec le manifeste des Bernard Landry, Monique Jérôme Forget et autres. L'argumentaire est bien amené et le ton est bon.


La seule interrogation que l'on a en fait est sur le sentiment d'urgence qui semble animer les signataires du manifeste.


En entrevue, la ministre des ressources naturelles, Martine Ouellet, a expliqué qu' elle avait annoncé en septembre la création de deux comités pour évaluer l'enjeu pétrolier au Québec. L'un sera chargé de faire rapport sur les risques environnementaux et les moyens de les mitiger, l'autre sur le potentiel économique de la ressource.


SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT


Ces comités sont en train d'être constitués et leurs membres devraient être prochainement annoncés. Avant le dépôt de ces rapports, le débat est difficile à engager. L'un des signataires, le maire de Rimouski, Éric Forest, en a même convenu publiquement.


Le Klondike économique?


À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

François Pouliot
Sujets liés

Bourse

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Devenir un meilleur investisseur en trois étapes

Édition du 21 Juin 2014 | Bernard Mooney

Je lance aux investisseurs le «défi métamorphose»: consacrer votre été pour vous transformer comme investisseur.

Le nouveau service Shomi du duo Rogers-Shaw nuira à Corus

Shomi pourrait devenir une autre épine dans le pied du radiodiffuseur Corus qui exploite la chaîne Movie Central.

Best Buy : le début de la fin?

      L'auteur devrait plutôt discuter du cas de RadioShack, dont les finances