Mobiliser, oui. Mais Ă  quel prix?

Publié le 12/11/2012 à 09:11, mis à jour le 15/11/2012 à 14:20

Mobiliser, oui. Mais Ă  quel prix?

Publié le 12/11/2012 à 09:11, mis à jour le 15/11/2012 à 14:20

BLOGUE. Réunion à 250 000 $. C’est le titre de la page 11 du Journal de Montréal du 29 octobre dernier. Vous devez trouver comme moi que ça fait cher la réunion! C’est néanmoins ce que paiera la SAQ pour réunir ses cadres et gestionnaires de partout au Québec. Si je vous dis que l’objectif de cette rencontre est de mobiliser les gens, il y a fort est à parier que vous trouverez que c'est exagéré.


Néanmoins, plusieurs entreprises organisent ce genre d’activités de mobilisation. Au menu de la SAQ lors de cette rencontre annuelle : présentation du bilan des activités de la dernière année et discussion sur les priorités d’affaires et les projets à venir.


À la lumière de cette information, vous devez vous poser certaines questions. Est-ce que le coût en vaut vraiment la chandelle? Ce type de rencontre est-il réellement une pratique mobilisatrice? Une partie de la réponse réside certainement dans l’explication de ce qu’est un employé mobilisé.


Qu’est-ce qu’un employé mobilisé?


On peut dire en général qu’être mobilisé, c’est :


o comprendre : comprendre les résultats de l’entreprise et ses orientations et avoir l’information nécessaire pour y arriver;


o croire : connaître la mission, les objectifs, les projets, les valeurs de l’entreprise et y adhérer;


o contribuer : par le travail accompli, avoir le sentiment d’aider l’entreprise à atteindre ses objectifs et à réaliser sa mission;


o être reconnu : le supérieur et la direction reconnaissent que l’employé joue un rôle dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise par son travail et les efforts qu’il y met.


Finalement, est-ce que ça en vaut la peine?


À la lumière de cette définition, force est de constater que le congrès annuel de la SAQ est basé sur ces piliers de la mobilisation. Une telle rencontre permet de communiquer les résultats (comprendre et contribuer), de revenir sur la mission de l’organisation et sur des projets pour les prochaines années (croire) et de reconnaître le travail de certains cadres et gestionnaires (être reconnu). Est-il possible de faire autrement? Probablement. Est-ce que cela serait aussi efficace? C’est difficile à dire. Il n’en demeure pas moins que ce genre de rencontre a ses avantages. Rassembler tout le monde, permettre à la haute direction de lancer un message clair et cohérent et donner la possibilité de construire sur l’effet de groupe.


Plusieurs entreprises, dont la SAQ, ont pris conscience qu’une équipe mobilisée est souvent une condition gagnante du succès. Signe que le message passe bien, la Société d’État a vu ses bénéfices progresser de près de 10 % au cours de la dernière année.


Et vous, à quand remonte votre dernière rencontre de groupe afin de mobiliser les troupes?


 


Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008.


Administrateur de société certifié, monsieur Francoeur siège au conseil d’administration de la Commission des normes du travail et de la Commission des partenaires du marché du travail. Il est également vice-président de la Commission de la fonction publique de la ville de Montréal. De plus, il a été le premier Canadien à présider la World Federation of Personnel Management Associations (WFPMA), de 2006 à 2008.


Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les entreprises.


 

À propos de ce blogue

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008. Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les organisations.

Florent Francoeur

Sur le même sujet

8 questions Ă  se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Les jeunes, rebutés par le prix à payer pour être maîtres chez eux

Édition du 27 Septembre 2014 | RenĂ© VĂ©zina

BLOGUE. Les jeunes ménages québécois ont de moins en moins les moyens d'accéder à la propriété.De 2011 à 2013, le ...

Nations Unies: une conférence sur l'égalité des sexes, pour hommes seulement

09:13

En janvier 2015, les Nations-Unies convient les hommes de la planètes à réfléchir sur l'égalité des sexes.

Un fonds de 75 millions et une incursion Ă  Toronto pour Real Ventures

Real Ventures, dont le troisième fonds a une capitalisation de 75 millions, a désormais deux employés à Toronto.