La perte de temps au travail : une réalité quotidienne

Publié le 15/01/2015 à 09:23

La perte de temps au travail : une réalité quotidienne

Publié le 15/01/2015 à 09:23

Selon une enquête menée par le site américain salary.com en 2014, 89 % des travailleurs perdraient quotidiennement du temps au travail. En fait, l’enquête démontre que plus de 60 % des répondants perdent quotidiennement de 30 minutes à une heure, 16 % perdent autour de deux heures et que 2 % des répondants perdent cinq heures ou plus par jour. Une statistique pour le moins frappante!


Cela vous choque-t-il? Êtes-vous surpris? Et vous, êtes-vous productifs 100 % du temps lorsque vous êtes au travail? Poser la question, c’est y répondre…


Plusieurs éléments viennent influencer notre niveau de productivité. Il ne faut pas croire que les pertes de temps sont reliées uniquement à l’utilisation d’Internet et des réseaux sociaux à des fins personnelles. D’ailleurs, lorsqu’on étudie en profondeur l’enquête de salary.com, on peut constater que les répondants ont affirmé perdre du temps au travail pour un large éventail de raisons. Parmi celles-ci, notons le nombre trop important de courriels à traiter, les multiples rencontres auxquelles les gens sont conviés ainsi que l’ennui au travail.


Êtes-vous créateur de « bruit »?


Si vous prenez quelques instants pour réfléchir au nombre de rencontres auxquelles vous avez participé la semaine dernière, vous constaterez rapidement que le temps que vous y avez consacré aurait, dans certains cas, pu être mieux investi ailleurs. Même chose pour les courriels. Je suis certain qu’il vous arrive quelques fois par mois de lire un courriel et de vous dire : mais pourquoi je reçois ça?


Nous avons tous une part de responsabilité relativement à ce temps perdu. Dans un monde qui carbure à l’information, nous voulons souvent nous assurer que tous les intervenants, même les lointains intéressés, soient informés de nos projets. Malheureusement, cela a pour effet de créer du « bruit » non nécessaire pour certaines personnes.


Heureusement, nous pouvons faire quelque chose! La prochaine fois que vous organiserez une rencontre ou que vous enverrez un courriel, prenez un instant afin de vous assurer que tous les intervenants que vous interpellez sont essentiels à la bonne réalisation de votre projet. Assurez-vous qu’il est pertinent pour eux et pour vous qu’ils reçoivent l’information que vous vous apprêtez à leur transmettre.


Attention, il ne faut pas non plus tomber dans le panneau du travail en silo! C’est une bonne chose d’impliquer des personnes différentes dans nos projets. On le sait, la diversité des équipes de travail (âge, sexe, culture, profession) leur permet d’être créatives, innovantes et productives.


Vous ennuyez-vous au travail?


Ce qui m’a le plus désolé dans l’enquête de salary.com est le fait que des répondants ont affirmé perdre du temps au travail, car ils s’y ennuient. Alors que des employés se disent surchargés d’ouvrage, il y a peut-être dans votre entreprise des personnes qui accomplissent leurs tâches avant d’avoir terminé leur quart de travail et qui, sans avoir autre chose à faire, perdent leur temps. Le vol de temps n’est jamais une bonne chose, mais lorsque les employés gaspillent du temps tout simplement par ennui, je crois qu’il est urgent qu’ils aient une discussion avec leur supérieur immédiat. Peut-être que d’autres tâches ou responsabilités pourraient leur être confiées. Par exemple, un employé performant pourrait former ou parrainer les nouveaux employés ou s’initier à un autre poste au sein de l’entreprise.


Prendre une pause, une idée productive!


En terminant, j’aimerais vous laisser sur l’idée que ce n’est pas toujours une si mauvaise idée de prendre quelques minutes dans la journée pour se changer les idées. En effet, malgré toute notre bonne volonté, nous vivons tous des moments qui sont moins ou pas du tout productifs au cours de notre travail. Lorsque ces passages à vide surviennent, il vaut mieux se lever pour aller boire de l’eau, marcher quelques minutes, prendre un café avec un collègue ou visionner une vidéo sur le web que de s’acharner à accomplir sa tâche. Il suffit souvent de quelques minutes pour reprendre le travail là où on l’avait laissé, avec les idées plus claires.


 

À propos de ce blogue

Florent Francoeur, CRHA est président-directeur général de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés depuis 1992. Sous sa direction, l’Ordre est passé de 800 à plus de 11 000 membres et a notamment obtenu le Grand Prix québécois de la qualité en 2005 et en 2008. Monsieur Francoeur a donné, au fil des années, des centaines de conférences et d’entrevues mettant en valeur les bonnes pratiques de gestion du personnel et de relations du travail dans les organisations.

Florent Francoeur

Sur le même sujet

Les employés syndiqués de la SAQ seront en grève mercredi

Ils avaient débrayé une première fois, le 17 juillet dernier, pour accroître la pression sur leur employeur.

Pour qu'une réunion soit un peu moins inutile

07/08/2018 | Conseiller

Employés et patrons s’entendent au moins sur une chose: ils détestent les réunions inutiles...

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Volte-face: Couche-Tard produira un premier rapport de développement durable

19/09/2018 | Diane Bérard

BLOGUE. À la veille de l'assemblée annuelle, Couche-Tard s'assouplit sur le vote consultatif et la reddition de comptes.

La fin de ce blogue, une occasion de rebondir

Mis à jour le 06/03/2017 | Julien Brault

BLOGUE INVITÉ. Je pourrai découvrir de nouvelles occasions d'affaires. C'est ainsi que prospèrent les start-ups.