Vous avez un terreau fertile pour innover ? Semez-le !

Publié le 03/08/2018 à 12:49

Vous avez un terreau fertile pour innover ? Semez-le !

Publié le 03/08/2018 à 12:49

Lean start-up, mode Agile, design thinking, c’est bien beau tous ces termes qui favorisent l’innovation. Mais comment faire pour maximiser tous ces processus au sein de votre organisation ? Est-ce possible, pour une grande entreprise, de s’inspirer de la flexibilité des start-ups pour innover rapidement, efficacement et plus facilement afin de répondre à des besoins clients de moins en moins prévisibles ?


« Certainement que cette agilité peut être applicable dans les grandes organisations », soutient d’emblée Alexandre Joyce, conseiller en innovation chez Desjardins Lab ainsi qu’à l’Institut de développement de produit. En autant, avertit cet expert, que le terreau soit déjà fertile à l’innovation », dit-il.


À la fois designer, stratège et animateur, Alexandre Joyce présentera l’atelier Agilité en grande entreprise : développez-la par des actions concrètes, le 20 septembre prochain, à Montréal. Cette activité sera proposée au lendemain de la conférence Gestion de l’innovation, présentée par les Événements les Affaires, le 19 septembre prochain.


Désignez d’abord les bons catalyseurs


Cet atelier, insiste M. Joyce, s’adresse à des équipes qui sont déjà en mode d’idéations. « Nous ne sommes pas à l’étape du « pourquoi innover », mais plutôt du « comment innover mieux ». Les organisations doivent donc déjà disposer de l’aval de leur direction pour innover. Elles doivent disposer d’une équipe dédiée à l’innovation. Cette équipe doit regrouper des gens catalyseurs capables de cristalliser les différentes étapes du design. En d’autres mots, pour participer à cet exercice, vous devez déjà détenir le bon terreau et les semences. En échange, nous avons les bons engrais pour vous aider à en accélérer la croissance. »


innovation


Des ingrédients-clés pour que ça pousse vite…et bien!


Quels sont justement ces principaux outils et stratégies pour livrer des expériences à fort impact aux clients ? Alexandre Joyce en identifie trois.


Un des premiers éléments-clés demeure la carte de l’empathie, souligne-t-il. « Impossible d’innover si vous n’avez pas au préalable cerné le profil de votre clientèle. Vous vous devez de multiplier les entrevues, les questions, les discussions auprès de vos clients afin d’avoir une vision 360 degrés complète de ce qu’ils veulent. Et surtout de ce qu’ils ressentent à l’usage de vos produits et services. Vous devez connaître comment vos produits et services stimulent les cinq sens de votre clientèle », explique-t-il.


Le deuxième facteur-clé constitue à bien cibler vos défis. « Une fois que vous détenez les données de vos clients, que vous avez bien cerné leur profil, il faut être en mesure de passer en mode projet. Par conséquent, vous avez avantage à bien maîtriser votre terrain d’exploitation. Vous devez vous assurer que vous aurez les éléments nécessaires pour transformer l’information recueillie en nouveau prototype », poursuit ce stratège en innovation.  


Enfin, le troisième ingrédient-clé relève de la gestion du remue-méninge. « Il ne suffit pas d’émettre une foule d’idées. Il faut être en mesure de les gérer. Il faut savoir bien les catégoriser afin de déterminer lesquelles peuvent être plus facilement réalisables et celles qui demanderont plus de temps. »


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Notre mission : vous présenter des idées concrètes afin de vous aider dans votre réflexion et répondre à certaines de vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Laissez vos employés décider qui embaucher... et congédier

BLOGUE. Des patrons ? Il n’y en a plus. Dans l’entreprise post-traditionnelle, les salariés sont ...

Gérer le changement: «Il faut que les gens comprennent l’urgence d’agir»

BLOGUE. Comment faire adhérer au changement 150 employés et 26 000 professionnels de la santé quand ...

OPINION Comment transformer un danger en occasion ?
Édition du 30 Mai 2015 | Olivier Schmouker
La gestion des risques : un outil stratégique
Édition du 30 Mai 2015 | Jean-François Venne
Douter... pour frapper encore plus fort
Édition du 30 Mai 2015 | Nathalie Vallerand