Un géant mondial affamé de croissance en Amérique

Publié le 04/09/2018 à 10:42

Un géant mondial affamé de croissance en Amérique

Publié le 04/09/2018 à 10:42

En 2017-2018, le chiffre d’affaires de la multinationale française Bonduelle a grimpé de 21,4 % pour atteindre près de 2,8 milliards d’euros. Une progression qui s’est jouée presque entièrement en Amérique du Nord. Et ça se poursuivra cette année encore.


Avec l’acquisition en 2017 de la société américaine Ready Pac Foods, spécialiste de la salade en portion individuelle, Bonduelle a fait son entrée dans le segment du légume frais sur le sol américain en plus de faire des États-Unis son principal marché. En incluant le chiffre d’affaires de 800 millions de dollars de Ready Pac Foods, l’entreprise familiale de transformation des légumes réalise désormais la majorité de ses revenus à l’extérieur de l’Europe.


Pas question toutefois de s’éparpiller. Fidèle à ses racines, Bonduelle entend continuer à croître dans l’alimentation végétale. Mais l’acquisition en juillet dernier de la division fruits et légumes transformés de Del Monte au Canada marque un tournant dans l’histoire de l’entreprise fondée en 1853 : une première percée dans le fruit. Une idée qui vient du siège administratif québécois de sa division en Amérique. 


« La haute direction en France était sceptique au début, mais nous avons réussi à la convaincre, raconte Daniel Caumartin, vice-président développement des affaires de Bonduelle Amériques. Après tout, notre mission reste la même, car les fruits sont aussi des végétaux. Et ça agrandit notre terrain de jeu ! »


Daniel Caumartin viendra justement parler des stratégies de l’entreprise pour augmenter ses parts de marché lors de la Conférence Croissance à l’international, présentée par les Événements Les Affaires le 6 novembre prochain.


Par exemple, Bonduelle, qui a une grande expérience dans le surgelé, pourrait ajouter une gamme de fruits surgelés à la marque Del Monte qui ne comprend actuellement que des produits en boîte. « Et l’expérience que nous allons acquérir avec Del Monte pourra éventuellement nous servir pour développer une activité de fruits transformés en Europe », poursuit le conférencier.


En attendant, la transaction est une bonne nouvelle pour les quelque 1340 employés permanents et 640 employés saisonniers des usines de Bonduelle au Canada. « Avant, nous fournissions 35 % des légumes en conserve de Del Monte qui faisait tout produire en sous-traitance, indique M. Caumartin. Maintenant que la marque nous appartient, 90 % de la production se fera dans nos usines. » L’entreprise a en effet l’intention de transférer la production des légumes en conserve Del Monte destinée au marché canadien de ses usines américaines vers ses trois conserveries au Canada (dont deux au Québec).


croissance à l'international


D’autres usines au Canada ?


À plus long terme, l’acquisition de Ready Pac Foods pourrait aussi entraîner des retombées économiques au pays. Ainsi, Bonduelle lance au Canada ces jours-ci les bols de salades prêtes à manger avec protéines Bistro Bowl qui connaissent un succès fou aux États-Unis. Dans un premier temps, le produit sera fabriqué dans les usines de Ready Pac aux États-Unis, car Bonduelle n’a pas d’usine de transformation de légumes frais au Canada. Mais cela pourrait changer.


« Notre philosophie, c’est de fabriquer dans la mesure du possible les produits là où nous les vendons, dit Daniel Caumartin qui faisait partie de l’équipe de direction d’Aliments Carrière (Artic Gardens) quand cette dernière a été achetée par Bonduelle en 2007. Il n’y a pas encore de décision de prise, mais nous allons regarder la possibilité de fabriquer les mélanges de salades au Canada et dans nos autres marchés des Amériques, comme le Mexique et le Brésil. »


L’expansion internationale de Bonduelle profite aussi à ses fournisseurs locaux. L’un d’eux accompagnera d’ailleurs Daniel Caumartin à la conférence Croissance à l’international pour en témoigner.


 


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Le Japon renoue avec le blé canadien

Le Japon avait interrompu ses importations après la découverte de blé génétiquement modifié et non autorisé en Alberta.

Les spiritueux prennent racine

Édition du 21 Avril 2018 | Claudine Hébert

Quels sont les ingrédients du succès du marché de la distillerie ? Des producteurs ingénieux qui s'abreuvent aux ...