Les données, l’or noir de la santé

Publié le 10/09/2018 à 17:36

Les données, l’or noir de la santé

Publié le 10/09/2018 à 17:36

S’il est un domaine où l’utilisation de l’intelligence d’affaires présente un potentiel gigantesque, c’est bien celui de la santé avec ses innombrables données.


« C’est littéralement l’or noir de la santé » se plaît à comparer Sébastien Blais, directeur de la performance clinique et organisationnelle, à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et au Centre hospitalier universitaire de Québec-Université Laval.


« Les données représentent non seulement un outil très prometteur pour évaluer la pertinence des soins et les risques de maladies chroniques de la population, elles constituent un levier majeur pour l’amélioration continue des pratiques médicales, cliniques et administratives au sein des établissements », poursuit cet expert en intelligence d’affaires. Sébastien Blais sera justement de la conférence Intelligence d’affaires et analytique, présentée par les Événements Les Affaires, le 14 novembre prochain, à Montréal.


Suivre le parcours patient


« Le traitement de certaines données nous permet déjà d’établir, par exemple, ce que peut coûter le parcours de soins d’un patient à partir de son arrivée à l’urgence jusqu’à sa sortie de l’hôpital » dit-il. Il permet, entre autres, d’être plus efficace en matière de performance et de qualité de soins ainsi qu’en expérience patient.


Le processus de traitement de données en temps réel peut également permettre aux établissements de santé de prendre de meilleures décisions en matière de ressources humaines. « Grâce aux croisements de données, il a été démontré que les hommes de plus de 70 ans, ayant été transférés dans une autre chambre au cours des 48 dernières heures, présentent davantage de risques de chuter entre 2h et 4h. Cette information permet d’assurer une meilleure surveillance par le personnel de nuit », explique-t-il.


Vaste ressource pour les chercheurs, mais…


Ce capital informationnel constitue aussi une vaste ressource pour les chercheurs. Il cite entre autres une étude portant sur les transfusions sanguines, menée auprès de 30 500 patients en Ontario. Les croisements de données ont permis de statuer que le sang provenant des hommes diminuait les risques de mortalité chez le receveur, contrairement à celui des jeunes et des femmes enceintes.


M. Blais tient à préciser que l’exploitation des données dans le domaine de la santé doit respecter des conditions de confidentialité. « Les données ont beau être anonymisées, plusieurs d’entre elles vont demeurer protégées par la Loi d’accès sur la protection des renseignements personnels. Il faut s’assurer, dit-il, que ces données ne soient pas utilisées à de mauvaises fins », avertit-il.


Intelligence d'affaires
 


Une révolution en cours


Il n’en demeure pas moins que l’intelligence d’affaires, et par surcroit, l’intelligence artificielle, représente un outil à fort potentiel pour accroître l’accès, l’efficience ainsi que la qualité et la sécurité des soins et des services. « Il y a une véritable révolution en cours », soutient le conférencier.


Les données vont aider, dit-il, le milieu médical à diagnostiquer plus rapidement des cancers d’ici 5 à 10 ans. Elles vont permettre également de mieux prévenir le diabète, les maladies cardiovasculaires, l’Alzheimer… « Mais qu’on se le tienne pour dit, le traitement de données demeurera une aide à la décision. En aucun cas, il ne remplacera la prise de décision d’un jugement clinique », conclut Sébastien Blais.


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Coveo embauchera 225 nouveaux employés d'ici 2020

13/11/2018 | lesaffaires.com

Situé dans la gare Windsor, les bureaux, qui seront agrandit, abritent déjà 75 travailleurs de l’entreprise.

Leaders, voici ce que l'IA va changer pour vous!

07/11/2018 | Olivier Schmouker

CHRONIQUE. L'intelligence artificielle va s'immiscer partout, et nous forcer à repenser le leadership, de A à Z...