Le Cirque du Soleil préfère le dialogue aux évaluations de performance

Publié le 13/02/2018 à 11:26

Le Cirque du Soleil préfère le dialogue aux évaluations de performance

Publié le 13/02/2018 à 11:26

Getty Images

L’immense succès du Cirque du Soleil repose notamment sur sa capacité à sortir des sentiers battus et à offrir une expérience unique. Ces principes, l’entreprise s’en inspire maintenant pour transformer son approche de gestion du personnel. Désormais, le mot d’ordre c’est de dialoguer plutôt que d’évaluer.


En 2016, le Cirque du Soleil a mis fin aux entrevues d’évaluation traditionnelles et à son système de cotation de la performance parce qu’il les estime inefficaces pour favoriser le plein potentiel des individus.


« Il y a de la subjectivité dans les cotes de performance, dit Stéphane Lebeau, vice-président Rémunération globale et Talent. La même cote n’a pas toujours la même valeur selon les gestionnaires. Et puis, l’entrevue d’évaluation est un moment stressant qui n’incite pas toujours à se dire les vraies affaires. »


L’entreprise a remplacé tout cela par ce qu’elle appelle « le dialogue avec les talents ». Stéphane Lebeau viendra parler de cette nouvelle approche de gestion des talents lors de la conférence Rémunération globale, présentée par les Événements Les Affaires le 25 avril à Montréal.


Le dialogue avec les talents se traduit par des discussions ouvertes entre les gestionnaires et les employés, à raison de trois fois par année. La conversation tourne autour de cinq questions :



  • Durant les 100 derniers jours, quelle a été ma plus grande contribution ?

  • Qu’est-ce qui a été le plus difficile ?

  • Quels impacts ma façon d’être a-t-elle eus sur moi-même et sur les autres ?

  • Qu’est-ce que je retiens de ces derniers mois, qu’est-ce que j’ai appris ?

  • Quelles sont mes priorités pour les 100 prochains jours et de quoi ai-je besoin pour obtenir du succès ?


L’objectif ? Savoir comment ça se passe côté carrière pour les employés et à quoi ils aspirent. « Nous voulons mettre l’accent sur le développement individuel des personnes et pour cela, il faut comprendre ce qui motive chacun, souligne Stéphane Lebeau. Ce que nous souhaitons pour nos employés, c’est une expérience aussi agréable que celle que nous offrons au public. L’idée aussi, c’est d’avoir les bonnes personnes aux bons endroits. » 


Selon lui, le changement plaît autant aux employés qu’aux gestionnaires. Les premiers apprécient voir l’attention portée à leur cheminement de carrière. Les seconds aiment la latitude que leur procure le dialogue par rapport à l’évaluation de performance, plus formelle.  


Rémunération globale


La même hausse salariale pour tous


L’abolition des évaluations a entraîné également la fin des augmentations salariales basées sur les cotes de performance. « Nous ne croyons pas qu’une hausse de 0,5 % ou 1,5 % vaut vraiment quelque chose pour les employés, dit le conférencier. Nous avons éliminé ce système de petites augmentations qui n’ont pas d’impact. »


Désormais, le Cirque du Soleil accorde la même hausse salariale à l’ensemble de ses employés, un changement qui reflète mieux sa culture égalitaire. Les gestionnaires disposent toutefois d’une marge de manœuvre pour du rattrapage salarial, si nécessaire, ou des primes ciblées dans certains cas. 


Par ailleurs, l’entreprise s’est dotée d’un nouvel outil pour obtenir la rétroaction de son effectif : un sondage éclair. Trois ou quatre fois par année, elle pose quelques questions aux employés sur leurs préoccupations, le travail au Cirque, la reconnaissance, etc. Chaque gestionnaire reçoit ensuite les résultats dans son tableau de bord personnel, ce qui lui permet de faire un suivi et de prendre les actions appropriées si une amélioration s’impose. 


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Notre mission : vous présenter des idées concrètes afin de vous aider dans votre réflexion et répondre à certaines de vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

L'avenir du Cirque du Soleil passe par la Chine, soutient son PDG

23/01/2018 | Martin Jolicoeur

D'ici cinq ans, 30% de ses profits proviendront de ses activités dans l'Empire du Milieu.

10 choses à savoir jeudi

30/11/2017 | Alain McKenna

Le Cirque du Soleil veut sortir du cirque, la poutine fera un tabac à Paris, ces logos écolos pour sauver la planète.