La révolution urbanistique de Bordeaux : une inspiration pour Montréal

Publié le 02/10/2018 à 14:46

La révolution urbanistique de Bordeaux : une inspiration pour Montréal

Publié le 02/10/2018 à 14:46

« Nos quais constituent aujourd’hui l’épine dorsale de la ville » 


Michel Duchène Bordeaux, en France, vit actuellement une révolution urbanistique. L’arrivée en 2017 du TGV Océane à la gare Saint-Jean, qui relie désormais le centre-ville bordelais et Paris en deux heures (contre trois heures auparavant), devrait attirer plus de 25 000 nouveaux résidents au cœur de la cité d’ici 2030.


Comment cette métamorphose peut-elle inspirer Montréal, qui connaîtra un bouleversement similaire avec l’arrivée du REM prévue en 2020 ? Michel Duchène, conseiller principal délégué auprès du maire pour la cité digitale et l’innovation dans la ville, présentera les leçons tirées à Bordeaux lors de la conférence Marché de l’habitation, présentée par les Événements Les Affaires, le 4 décembre prochain, à Montréal.


Événements Les Affaires : Comment est née cette révolution urbaine dans votre ville ?


Michel Duchène : Ces idées germaient dans la tête du maire Alain Juppé depuis déjà 1995. Il souhaitait que la ville s’inscrive dans un processus de développement durable afin de réduire l’étalement de la construction résidentielle vers la périphérie. Le secteur métropolitain a connu d’importantes pertes démographiques depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Avant le conflit, la population y était de 300 000 personnes. À l’aube des années 2000, elle a fondu à 200 000 individus. Actuellement, elle reprend du mieux. Nous sommes un peu plus de 250 000 à vivre dans le grand Bordeaux.


ELA : Quelles ont été les premières initiatives mises en place par la municipalité?


M. D. : Nous avons lancé un grand concours pour réaménager les Quais de Bordeaux en 1999. Ce chantier a coûté un peu plus de 110 millions d’euros. Baignée par la Garonne, la ville de Bordeaux fut un des plus grands ports d’Europe aux 17e et 18e siècles. Au fil des ans, ces quais, qui s’étendent sur plus de 4,5 km sur la rive gauche du fleuve, ont été laissés à l’abandon. Leur réaménagement a redonné vie à ce secteur de la ville. Aujourd’hui, ces quais sont devenus l’épine dorsale de Bordeaux.


ELA : Quels ont été les impacts de cette initiative sur la construction résidentielle ?


M. D. : Grâce à ces réaménagements, qui ont tenu compte de la riche histoire des quais en préservant l’architecture des façades, Bordeaux a été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007. Une des conséquences a été de faire bondir le nombre de visiteurs, qui a atteint 6 à 7 millions par année, alors qu’il était à peine deux millions il y a vingt ans. Le redéveloppement de milliers de mètres carrés en friche a permis de faire place à la construction de multiples nouveaux logements. On estime ainsi que d’ici 15 ans, le grand Bordeaux comptera entre 750 000 et un million d’habitants.


Marché de l'habitation


ELA : Y a-t-il des effets négatifs à ce développement intensif de la ville ?


M.D. : Que notre belle endormie se soit vivifiée a ses bons côtés. Cependant, cela soulève tout de même quelques irritants pour les Bordelais qui habitent la ville depuis longtemps. Par exemple, plusieurs des nouveaux logements construits ont été mis en location par leurs propriétaires sur la plateforme Airbnb, ce qui n’est pas sans créer certains enjeux de voisinage.


ELA : Enfin, quelles sont les villes qui vous inspirent le plus sur le plan du développement urbain ?


M.D. : En matière d’ambiance et d’activité, Barcelone est un modèle pour nous. Pour l’aspect écoquartier et la place accordée aux vélos, Amsterdam et Copenhague nous inspirent. Une des villes dans le monde qui m’impressionne le plus demeure Portland, en Oregon. L’ensemble des activités liées au tramway et à ses quais constitue selon moi un bel exemple de développement durable.


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

10 choses à savoir vendredi

03/11/2017 | Yannick Clérouin et Alain McKenna

Comment Apple franchira les 1000G$US, les lignes aériennes vont vous peser, on veut ces passages piétonniers à Montréal!

10 choses à savoir vendredi

26/05/2017 | Alain McKenna

Vos vieux meubles IKEA valent de l'or! La science québécoise a besoin de vous et un premier défi pour l'IA montréalaise.