Faire de l’intelligence d’affaires à la façon STM

Publié le 23/10/2018 à 16:49

Faire de l’intelligence d’affaires à la façon STM

Publié le 23/10/2018 à 16:49

« Le regroupement des compétences de l’intelligence d’affaires au sein d’une même équipe permet de devenir une référence pour l’ensemble de l’entreprise. » Mathieu Dumouchel, chef de division du Centre de compétences en intelligence d’affaires de la STM. En 2016, la Société des transports de Montréal (STM) a décidé de regrouper toutes ses ressources affaires qui étaient dédiées aux solutions de suivi de la performance. Ce qui s’est traduit par la création du Centre de compétences en intelligence d’affaires. On en discute avec Mathieu Dumouchel, chef de division du Centre de compétences en intelligence d’affaires de la STM. M. Dumouchel sera l’un des invités lors de la conférence Intelligence d’affaires et analytique, présentée par les Événements Les Affaires, le 14 novembre prochain, à Montréal.


Qu’est-ce qui a motivé la décision de créer ce centre de compétences ?


Mathieu Dumouchel : L’intelligence d’affaires évolue au sein de la STM depuis plus de dix ans. Chaque département, que ce soit celui des ressources humaines, des finances ou des équipes autobus et métro avaient développé des outils ou désigné un membre de son équipe pour mesurer ses activités d’affaires. Toutefois, au fil des années, nous avons constaté que ces ressources étaient un peu diluées. Les tâches en intelligence d’affaires au sein de chacun des départements n’étaient pas suffisantes pour maximiser les compétences et l’expertise de nos experts sur une base à temps plein. Ce qui a constitué un des arguments nous ayant incité à vouloir regrouper tous ces experts au sein d’une même équipe.


Quels sont les avantages de ce centre de compétence ?


M.D. : Notre équipe, qui compte maintenant huit experts- le double d’il y a deux ans-, dispose aujourd’hui d’une bien meilleure flexibilité et d’une capacité de développement accrue. Prenons simplement le facteur de la formation. Je peux maintenant planifier de la formation en continu pour maintenir et assurer la compétence de tous les membres de notre équipe. Et bien que nos développeurs demeurent en équipe dédiée à un des trois secteurs de l’entreprise (autobus, métro et affaires administratives) sur le plan de la gestion, ils peuvent venir en aide à leurs collègues pour des projets ponctuels. Ce qui facilite notre rôle de leader et de conseillers au sein de l’organisation.


Intelligence d'affaires


Que voulez-vous dire ?


M.D. : Dans une organisation d’une taille comme la nôtre, le regroupement des compétences de l’intelligence d’affaires au sein d’une même équipe permet de devenir une référence pour l’ensemble de l’entreprise. Désormais, peu importe les niveaux de hiérarchie de l’organisation, les gens ont le réflexe de nous contacter pour développer leurs outils de mesure au lieu de le faire eux-mêmes avec des moyens limités. De notre côté, lorsque l’on est convaincu qu’un nouvel outil demandé par une division pourrait être utile à une autre, nous avons le réflexe de consulter cette autre division afin de maximiser l’utilisation de l’outil.


Enfin, est-ce que ce regroupement de compétences constitue un atout pour le recrutement ?


M.D. : Oui et non. Grâce à la création du centre de compétences, les nouveaux postes qui sont offerts relèvent vraiment de la définition des tâches. Ce qui rend les postes encore plus attrayants pour des experts en intelligence d’affaires et analytique. Mais le marché de l’emploi étant ce qu’il est, plusieurs autres organisations veulent, elles aussi, recruter ces mêmes experts.


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet