En quoi l'intelligence artificielle concerne ma PME?

Publié le 01/03/2018 à 14:11

En quoi l'intelligence artificielle concerne ma PME?

Publié le 01/03/2018 à 14:11

Suivre l’actualité en matière d’intelligence artificielle (IA) n’est pas une sinécure ces temps-ci pour une PME. De Trump à Putin, en passant par les cabinets d’avocats et les institutions financières, le sujet figure sur toutes les lèvres, mais demeure toujours aussi difficile à saisir.


« Moi-même qui est un expert en recherche opérationnelle et mathématique depuis plus de 30 ans, j’en perds parfois mon latin. Heureusement, il y a certains indices qui permettent tout de même aux PME de mieux comprendre et de vulgariser le concept », soutient Alain Lavoie, président d’Irosoft. M. Lavoie viendra partager ses conseils lors de la conférence Intelligence artificielle, présentée par les Événements Les Affaires, le 8 mai prochain, à Montréal.


Quelles sont les réelles avancées en IA pour ma PME ?


« Plusieurs secteurs parlent de leurs avancées en IA. Dans les faits, il existe trois domaines où le concept a réellement fait ses preuves », soulève Alain Lavoie. Il y a d’abord la détection par l’image qui permet de détecter des éléments invisibles à l’œil humain, la reconnaissance vocale et la traduction automatique, un domaine où il y a encore beaucoup de recherches à faire.


Intelligence artificielle


Montréal, l’épicentre mondial de l’IA


Ce sont autant d’expertises, dit-il, pour lesquelles les PME d’ici peuvent avoir rapidement avoir accès. « Le Québec est en voie de devenir la « Silicon Valley » de l’IA. C’est ici que l’on recense dans le monde la plus grande concentration d’experts en recherche opérationnelle, soit un peu plus de 1000 chercheurs », soulève M. Lavoie.


Il cite entre autres l’Institut de l’algorithme de l’apprentissage de Montréal (MILA), dirigé par le professeur Yoshua Bengio, l’une des trois sommités dans l’essor de l’apprentissage profond. Depuis 2016, l’Institut de la valorisation des données (IVADO) a reçu plus de 230M$ en subventions des institutions universitaires et de partenaires privés. Et au printemps dernier, le gouvernement du Québec a investi plus de 100M$ pour la création d’une grappe québécoise en intelligence artificielle.


Prudence avant de vous embarquer


« Les PME ont tout intérêt à profiter de la proximité de ces experts », souligne Alain Lavoie. Mais prudence, prévient-il. Plusieurs profitent justement de l’effervescence autour de l’intelligence artificielle pour s’improviser spécialiste dans le domaine. « Ne vous fiez pas qu’à une attestation ou un certificat. Exigez des références de la part des experts à qui vous demanderez conseils… ou qui vous aborderont avec une offre de service », recommande-t-il.


Soyez aux aguets des avancées en IA


Par ailleurs, poursuit-il, les PME doivent désormais demeurer aux aguets. « Désignez quelqu’un dans l’entreprise pour faire de la veille sur l’actualité en intelligence artificielle qui concerne votre secteur. Ce pourrait très bien être la même personne qui s’occupe déjà des médias sociaux. »


Il faut aussi comptabiliser toutes ses données, conseille-t-il. « Qu’elles soient structurées ou non, les données sont le pétrole de l’intelligence artificielle », soutient Alain Lavoie. « Comme entreprise avertie, vous devez vous préparer afin de voir venir la vague. Vous devez vous responsabiliser. Autrement, il risque de vous arriver la même chose qu’au géant du commerce de détail, Sears. La faillite. »


À propos de ce blogue

En coulisses est le blogue des Événements Les Affaires. Nous vous proposons un accès privilégié aux meilleures pratiques de la communauté d’affaires québécoises qui sont partagées lors de nos conférences. Chaque semaine, nous discutons avec certains des gestionnaires qui ont accepté d’être conférenciers à nos événements, afin de vous présenter des idées concrètes pour vous aider dans votre réflexion et répondre à vos préoccupations d'affaires.

Sur le même sujet

Intelligence artificielle: Montréal attire trois nouvelles entreprises

Trois entreprises britanniques annoncent leur arrivée à Montréal, ce qui permettra la création de 130 emplois sur 3 ans.

L’intelligence artificielle s’invite chez La Capitale Assurance

BLOGUE. « La beauté de l’intelligence artificielle, c’est qu’elle permet de focaliser les ...