La Bourse ira à un nouveau sommet... si la Fed s'en tient à un tour de vis

Publié le 13/05/2015 à 14:42

La Bourse ira à un nouveau sommet... si la Fed s'en tient à un tour de vis

Publié le 13/05/2015 à 14:42

Photo: Shutterstock

La montée des taux et le décodage de la Réserve fédérale retiennent toute l’attention des observateurs ces jours-ci.


Et pour cause, compte tenu des importantes pertes dans le marché obligataire, du rebond du pétrole et des métaux, sans compter les Bourses qui ne savent pas sur quel pied danser.


Le S&P 500 a fluctué dans une bande d’à peine 125 points depuis le début de l’année, la plus faible amplitude depuis une décennie, rapporte Bloomberg.


Ed Yardeni, économiste, stratège et président de sa firme de recherche éponyme, vient donc de rafraîchir le scénario qu’il juge de plus en plus probable.


Il le baptise «One and Done», c’est-à-dire une première et unique hausse du taux directeur par la Fed en septembre, en 2015.


«Dans ce scénario, le taux interbancaire d’un jour finirait l’année à un maximum de 0,50%, un niveau encore assez modeste pour propulser le S&P 500, où il n’est jamais allé encore», prévoit-il dans son plus récent bulletin.


Pourquoi? Parce que les taux à long terme devancent déjà le premier tour de vis de la Fed et freineront la croissance économique ainsi que l’activité hypothécaire, ce qui assurera un très lent retour à la normale du taux directeur par la Fed, explique l’économiste.


Une nouvelle volée de transactions


À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

Hausse des taux : ce n'est que partie remise

09/01/2019 | Stéphane Rolland

La Banque du Canada a toujours l’intention de resserrer la politique monétaire «avec le temps».

Sans surprise, la Banque du Canada garde son taux directeur stable à 1,75%

Mis à jour le 09/01/2019 | Stéphane Rolland

La BdC maintient son taux directeur à 1,75%, alors que la baisse des prix de l'énergie plombe l'économie canadienne.

Blogues similaires

Le secret de la réussite en Bourse

Édition du 20 Juin 2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Il y a deux semaines, j'ai annoncé aux dirigeants de Les Affaires que cette chronique serait ma dernière. Il ...

Canada Goose : le coup de froid

Édition du 26 Janvier 2019 | François Pouliot

CHRONIQUE. Le Canada a bon nom à l'étranger. Utilisons-le pour tenter de donner du levier à nos produits. Bonne ...

Où sont passés tous les actifs?

BLOGUE INVITÉ. Les grandes fortunes du 21e siècle se sont créées avec de plus en plus d'actifs intangibles.