Beauchamp - OĂą seront les meilleurs rendements des pays du G7 ?

Publié le 08/02/2013 à 15:47, mis à jour le 08/02/2013 à 16:38

Beauchamp - OĂą seront les meilleurs rendements des pays du G7 ?

Publié le 08/02/2013 à 15:47, mis à jour le 08/02/2013 à 16:38

À long terme, la valeur des différentes classes d’actif tend à revenir à sa moyenne historique.


Le phénomène est bien connu des financiers sous son appellation anglais « regression to the mean ». Qu'est-ce que ça veut dire pour les actions ?


Les rendements boursiers se décomposent en quatre variables : la variation dans le multiple cours-bénéfices des entreprises, dans les marges bénéficiaires et dans la croissance des revenus, ainsi que dans le rendement du dividende.


Rendement moyen de 5,9 % à espérer de tous les pays du G7


Après avoir analysé et pondéré ces quatre variables par rapport à leur propre médiane pour les marchés des pays les plus industrialisés (G7), depuis 1981, Pavilion Financial Corporation conclut que les actions des pays du G7 devraient toutes procurer des rendements positifs après inflation, sur un horizon de sept ans.


En moyenne, le rendement annuel composé réel à espérer s’élève à 5,9 %.


Pourquoi sept ans ? Parce c’est la durée moyenne d’un cycle économique complet dans les pays du G7.


« À long terme, la hausse des multiples d’évaluation, la croissance des revenus et des dividendes devraient compenser pour la contraction prévue des marges bénéficiaires », fait valoir le stratège Pierre Lapointe.


Actuellement, les actions de tous les pays du G7 se négocient à des multiples inférieurs à leur médiane historique.


En revanche, les marges bénéficiaires sont supérieures à leur médiane dans tous les pays du G7.


Le meilleur potentiel : en Europe et au Japon


À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

S&P 500: des gains de 5 Ă  7 % encore possibles

Édition du 30 Août 2014 | Dominique Beauchamp

Après avoir bondi de 195 % en cinq ans, avoir franchi la barre symbolique de 2000 points en cours de séance le 25 ...

Pourquoi préférons-nous les actions de notre propre pays?

11/06/2014 | Morningstar

« On n'est jamais aussi bien que chez soi. » Le vieux dicton peut servir à décrire le ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Le paradoxe de la situation financière des sociétés américaines

Édition du 20 Septembre 2014 | Bernard Mooney

BLOGUES. Les investisseurs qui suivent les marchés depuis quelques années savent que la situation financière des ...

Sans-fil: Wind vient-elle de sortir Québecor?

BLOGUE. L'arrivée de nouveaux actionnaires chez Wind semble sonner le glas de l'expansion sans-fil. Vraiment?

Des investissements de la Chine qui tournent au fiasco

BLOGUE. De nombreuses acquisitions réalisées par le géant asiatique ne génèrent pas les bénéfices prévus.