Apple perd 25 %, une victime indirecte du précipice fiscal

Publié le 16/11/2012 à 21:23, mis à jour le 19/11/2012 à 11:22

Apple perd 25 %, une victime indirecte du précipice fiscal

Publié le 16/11/2012 à 21:23, mis à jour le 19/11/2012 à 11:22

BLOGUE. La coqueluche et la plus importante valeur boursière au monde Apple (Nasdaq, AAPL, 527, 68 $ US) a perdu le quart de sa valeur depuis le 21 septembre, date du lancement de l’iPhone 5.


C’est beaucoup plus que le recul de 7 % de l’indice phare S&P 500, pendant la même période.


Quelque 170 milliards de sa valeur boursière s’est évanouie en huit semaines consécutives.


Une foule de facteurs se conjuguent pour déclencher des prises de profit de la part des investisseurs dans un titre qui avait explosé de 74 % entre le 30 décembre 2011 et son sommet de 705 $ US du 21 septembre.


C’est à cette date que des sites Internet euphoriques avaient prédit une valeur boursière de mille milliards pour le titre de la société vénérée. Comme celui ci : “Apple could be worth a trillion in one year” – The Atlantic Wire, le 23 septembre,


Peu après, le titre d’Apple a encaissé une série de déceptions : des bogues dans l’application Map a suscité une rare lettre d’excuses de la société, un lancement sans éclat d’iOS 6, des ventes d’iPad pas à la hauteur de certaines attentes, la démission inattendue de l’artisan d’iOS Scott Forstall, un accueil plutôt tiède à l’iPad mini, etc.


Engranger ses gains avant la hausse d’impôts de 2013


 


À propos de ce blogue

La Sentinelle de la Bourse se veut un blogue pour les investisseurs qui s¹intéressent aux rouages de la Bourse et aux marchés financiers. Son objectif : surveiller et débusquer des repères financiers pertinents pour prendre le pouls des Bourses et ainsi mieux aiguiller les décisions de placement de l¹investisseur.

Dominique Beauchamp
Sujets liés

Bourse

Sur le même sujet

10 choses Ă  savoir lundi

08:38 | Gaële Fontaine et Yannick Clérouin

Le rebond du huard tire à sa fin, le détournement marketing de Star Wars, l'entreprise du siècle, l'épicerie du futur.

L'Apple Watch n'aime pas les poignets tatoués

Les personnes qui arborent un tatouage sombre au poignet pourraient avoir du mal Ă  utiliser la Apple Watch.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Ce qu'il faut retenir de l'assemblée de Berkshire

02/05/2015 | Bernard Mooney

BLOGUE. Warren Buffett et Charles Munger demeurent en pleine possession de leurs moyens.

Le pari du «gratteux»

Édition du 02 Mai 2015 | François Pouliot

BLOGUE. Vaut-il mieux jouer Ă  la loterie ou placer sa mise dans Pollard Banknote?

CELI ou REER, la grande question

BLOGUE. L'augmentation du plafond annuel pour le CELI relance les comparaisons avec son homologue, le REER.