Voici les 4 thèmes de Davos 2014, lequel vous interpelle?

Publié le 21/01/2014 à 10:55, mis à jour le 21/01/2014 à 13:07

Voici les 4 thèmes de Davos 2014, lequel vous interpelle?

Publié le 21/01/2014 à 10:55, mis à jour le 21/01/2014 à 13:07

Aujourd’hui, à midi, (18h à Davos) débute le 44e Forum économique mondial. Le thème du Forum cette année : la refonte du monde ( « reshaping »). Ce thème traduit l’état d’esprit du grand manitou du WEF, Charles Schwab. Six ans après la crise financière – qui a dégénéré en crise économique et sociale – Schawb aimerait bien appuyer sur un quelconque bouton « réinitialiser » pour que la planète reparte du bon pied.


Cette année, à Davos, l’optimisme « modéré » est de mise. Les 2500 participants veulent passer de « mon Dieu que cette crise est pénible » à « n’est-ce pas une lumière que je vois au bout de ce tunnel ? Souhaitons que ce ne soit pas un train… » Quant à Schwab, il affirme « qu’il n’y a pas d’autre tunnel après celui-ci ».


Pour « remodeler le monde », les participants de Davos s’attaqueront à quatre enjeux :


1- Comment atteindre une croissance plus inclusive?


Certes, il y a reprise. Mais les gains de celle-ci sont loin d’être répartis équitablement. Aux États-Unis, par exemple, 95% des fruits de la croissance enregistrée depuis 2009 sont allés aux mieux nantis. Et, en Europe,  le chômage de longue durée des jeunes creuse l’écart entre les conditions de vie de cette génération et celles du reste de la société.


En plus de ses conséquences sociales évidentes, la croissance des inégalités menace la paix et la sécurité. Elle est source d’instabilité. On assiste, entre autres, à la montée des mouvements nationalistes et de repli.


Parmi les sept ateliers consacrés à la croissance inclusive, un est entièrement consacré à l’inclusion des femmes au développement économique.


2- Comment composer avec les attentes de la société civile?


AU 21e siècle, le pouvoir est plus difficile à obtenir et à exercer et plus facile à perdre. Les dirigeants, politiques et économiques, voient leur autorité et leur crédibilité constamment remise en question. Ceci complique la prise de décision et son implantation. Et même lorsque des décisions sont prises et des mesures appliquées, celles-ci peuvent être contestées et les leaders renversés.


La crise de confiance des citoyens/consommateurs envers les dirigeants pose un frein important à la reprise. Il est difficile, voire impossible, de garder le cap et de poursuivre un plan à long terme sans le soutien de la base.


Parmi les sept ateliers consacrés aux attentes de la société civile, un est entièrement dédié au Brésil.


3- Quels objectifs objectifs se fixer pour le 21e siècle


Malgré la croissance des inégalités, la classe moyenne croît. Et elle manifeste les mêmes aspirations que les baby-boomers au même âge. La nouvelle classe moyenne sud-américaine, asiatique et africaine veut consommer et voyager. D’ici 2030, on prévoit que la classe moyenne comptera 2G de membres de plus. Et que la population de la planète passera de 7G à 9G. On imagine la pression sur les ressources. D’où la nécessité de se doter de nouveaux « Objectifs du millénaire » (Millenium goals) pour faire suite à ceux adopté à New York en 2000. En 2000, il était question d’éradiquer la pauvreté. Aujourd’hui, il sera question d’éradiquer la pauvreté et d’inclure la nouvelle classe moyenne de façon soutenable.


Parmi les cinq ateliers consacrés aux défis démographiques, un se penche sur la sécurité alimentaire.


4- Comment composer avec les aspects disruptifs de l’innovation?


Côté face, l’innovation permet aux entreprises de se réinventer et aux employés de conserver leur emploi. Elle enrichit aussi notre travail et améliore souvent notre vie. Parfois, elles la sauvent carrément.


Côté pile, l’innovation tue des entreprises, rend certains emplois obsolètes, porte atteinte à notre vie privée, nous force à consommer inutilement et à maîtriser de nouvelles compétences qui ne sont pas à la portée de tous…


À Davos, on se penchera aussi sur les aspects dérangeants de l’innovation scientifique et technologique.


Parmi les quatre ateliers consacrés aux impacts de l’innovation, un explore le lien entre la technologie et l’emploi.


Des quatre enjeux discutés cette année à Davos, lequel vous interpelle le plus ?


Tout au long de la semaine, je vous tiendrai au courant de ce qui se passe à Davos. Ceci pour l'entremise de ce blogue ou vous pouvez me suivre sur  TWITTER : diane_berard.


 


 


 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueuse au journal Les Affaires et a dirigé le magazine Commerce pendant sept ans. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité économique dans les médias. Auteure de trois livres (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi et J'ai perdu ma montre au fond du lac), elle emploie son énergie débordante à transmettre sa passion du monde des affaires et de l'économie. «Le fil de Diane» vous aidera à trouver votre chemin à travers la masse d'informations économiques disponibles sur Internet.

Diane Bérard

Blogues similaires

Propulser les régions en misant sur les hubs innovants

Édition du 23 Septembre 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. Le vendredi 15 septembre, on inaugurait à Magog le Quartier de l'innovation, un lieu consacré aux ...

Le casse-tête du minerai de fer

Édition du 23 Septembre 2017 | François Pouliot

Le Plan Nord est un plan mort, disaient certains. Après quelques années de déprime, voilà que le secteur minier ...

Souffrez-vous du terrible effet Zeigarnik?

Mis à jour à 06:06 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Il s'agit d'un mal insidieux, qui frappe à peu près chacun de nous à notre insu. Voici comment vous en prémunir.