Le parlement britannique exaspéré par Amazon, Google et Starbucks

Publié le 13/11/2012 à 11:23, mis à jour le 14/11/2012 à 16:27

Le parlement britannique exaspéré par Amazon, Google et Starbucks

Publié le 13/11/2012 à 11:23, mis à jour le 14/11/2012 à 16:27

Le siège social européen de Google, à Dublin

BLOGUE. Starbucks est présente en Grande-Bretagne depuis 13 ans. Au cours de cette période, elle n’a enregistré des profits qu’une seule année, en 2006. Pourquoi diable, un pdg aussi aguerri qu’Howard Schultz s’entête-t-il à vendre ses latte à perte aux Britanniques ?


La réponse tient à un concept : « l’optimisation fiscale ». Vous déclarez des pertes là où le régime d’imposition est le plus élevé et des profits là où il s’avère le plus avantageux. Et, vous masquez le tout à travers des résultats financiers consolidés.


Amazon devrait 198M d’euros au fisc français grâce à l'optimisation fiscale. Google, pour sa part, aurait privé la France de revenus fiscaux de près d’un milliard de dollars.


Ce qu’Amazon a ravi au gouvernement français, elle l’a versé à l’État du Luxembourg. Là où l’entreprise de Jeff Bezos a établi une filiale.


Quant à Google, elle a déshabillé le gouvernement français pour habiller celui de l’Irlande.


Et qu’est-ce que Starbucks, Google et Amazon ont à dire pour leur défense ? Rien !

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueuse au journal Les Affaires et a dirigé le magazine Commerce pendant sept ans. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité économique dans les médias. Auteure de trois livres (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi et J'ai perdu ma montre au fond du lac), elle emploie son énergie débordante à transmettre sa passion du monde des affaires et de l'économie. «Le fil de Diane» vous aidera à trouver votre chemin à travers la masse d'informations économiques disponibles sur Internet.

Diane Bérard

Sur le même sujet

Amazon lance un service de livraison en une heure à New York

18/12/2014 | AFP

Ce nouveau service de livraison en 60 minutes, facturé 7,99 dollars, sera étendu à d'autres villes des É-U en 2015.

Amazon intègre l'option «faites une offre»

09/12/2014 | AFP

Amazon.com va offrir la possibilité aux acheteurs sur son site de marchander avec les vendeurs pour certains produits.

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

Au moins, voici une histoire qui finit bien (apparemment)

Édition du 20 Décembre 2014 | René Vézina

BLOGUE. Le magicien Luc Langevin vient de réussir un des plus beaux coups de sa carrière.

TVA: pourquoi l'AMF ne devrait pas bloquer les Studios Mel's

11/12/2014 | François Pouliot

BLOGUE. Ça ne s'annonce pas facile pour les actionnaires minoritaires. Voici pourquoi.

Connaissez-vous la précrastination?

18/12/2014 | Olivier Schmouker

BLOGUE. La procrastination, on connaît. Mais la précrastination? Pas sûr, même si elle fait tout autant de ravages...