Hyperliens: quand 4 géants flirtent avec 16 startups

Publié le 04/06/2015 à 12:09

Hyperliens: quand 4 géants flirtent avec 16 startups

Publié le 04/06/2015 à 12:09

Elles étaient 16 startups face à Bombardier, Desjardins, Sobeys et Québecor Média.


Le but : créer des alliances improbables en réunissant, l’espace d’un après-midi, des géants qui cherchent à régler un problème qui nécessite une solution technologique avec des startups qui cherchent un marché pour leurs produits et leurs services.


Chaque startup a quatre minutes pour présenter sa solution. Et chaque géant, quatre minutes pour poser des questions. À la fin de l’après-midi, chaque géant dévoile son choix. Aucune promesse de contrat, simplement le début d’une conversation.


Pour se choisir, il faut d’abord se rencontrer et apprendre à se connaître. La plupart des startups de la salle étaient inconnues des géants. « Qu’est-ce qui manque à l’écosystème startup? L’intersection entre le Québec Inc, le Canada 500 et les startups. On ne peut pas toujours compter sur le fait que les choses arrivent, parfois, il faut les provoquer », dit Sylvain Carle, dg de la Maison Notman, là où s’est déroulée cette rencontre nommée Hyperliens. C’est une initiative d’André Bélanger et de Bastien Beauchamp.


L’aventure a débuté avec 53 startups qui ont soumis des solutions aux problèmes présentés par les géants, 40 d’entre elles se sont qualifiées. Celles-ci ont fait une présentation devant un jury qui en a retenu 16 pour le pitch final d’hier.


Pourquoi ces géants ont-ils accepté cet exercice?


Pour l’œil neuf, pour l’agilité, pour la fraicheur, pour être étonnés, pour ouvrir leurs horizons, voilà ce que les représentants de ces grandes entreprises m’ont répondu.


Le plus intéressant : chacun a avoué avoir été autant inspiré par les présentations destinées aux trois autres entreprises que par les solutions taillées sur mesure pour la sienne.


Voici les enjeux soumis par les 4 géants et les 16 solutions proposées.


1- Enjeu Québecor Média : trouver des façons d’animer les 2000 abribus, dont 75 possèdent des panneaux numériques.


Solution d’Affordance Studio : transformer les abribus en espaces de jeu. Le panneau de l’abribus devient un écran de jeu. Créer une concurrence entre les usagers des différentes lignes d’autobus, en faire des communautés qui s’affrontent pour amasser le plus de points.


Solution de WiCastr : interagir avec les usagers sur leur mobile sans utiliser Internet ou une application en installant dans l’abribus une boîte qui crée un réseau local et du contenu local.


Solution Mnubo : fournir une plateforme de données qui recueille des infos sur ce qui se passe dans l’abribus et autour pour permettre, entre autres, aux annonceurs de mieux cibler leurs pubs et les moments de diffusion optimale.


Solution Merchlar : installer la réalité augmentée dans les abribus pour créer l’effet wow!


Gagnant : Affordance Studio, mais Québecor Média compte rencontrer aussi les trois autres candidats pour les connaître davantage.


2- Enjeu Desjardins : comment augmenter le membership chez les 18-30 ans?


Solution Orangerine : viser les jeunes hommes à travers leur passion pour le jeu en ligne en s’associant avec des jeux célèbres, comme League of Legends, World of Tanks et Heartstone, pour qu’ils créent du contenu exclusif pour Desjardins.


Solution La Sphère étudiante : ce site vend des billets aux étudiants. Il propose de convertir ses utilisateurs en membres Desjardins en leur offrant des rabais à l’achat d’un billet. Exemple : « tu veux acheter un billet pour ton bal ou pour ce spectacle? Tu peux économiser 50$ si tu ouvres un compte chez Desjardins.»


Solution Academos : Academos est un réseau social de l’orientation pour les 18-30 ans. Il leur offre de l’info sur le monde du travail. Academos propose à Desjardins l’accès à ce bassin qui en est aussi au moment de sa vie où il doit prendre en main ses finances personnelles.


Solution Algo créativité : propose de rejoindre les jeunes à travers leur désir de changer le monde. Il veut créer une plateforme où les jeunes pourraient apporter des solutions de grands défis de société. Ceux qui reçoivent le plus de votes remportent une bourse. Algo suggère qu’il faille ouvrir un compte pour contribuer à la plateforme ou si vous ouvrez un compte ou adhérez à un service de Desjardins, on vous offre des points bonis qui s’ajouteront à ceux que vous recevez par vote.


Gagnant : la Sphère éudiante, car sa solution peut être implantée immédiatement et facilement.


3- Enjeu Sobeys : mener des sondages sur les goûts des clients est long et coûteux. Comment interagir davantage avec le client pendant qu’il se trouve en magasin?


Solution BlueFox : développer une application et s’associer à AirMiles. Pendant que vous faites votre épicerie, vous pouvez commenter votre expérience en temps réel. Ces commentaires vous permettent d’accumuler des AirMiles.


Solution The Wallrus : laisser les gens commenter pendant qu’ils attendent aux caisses.


Solution Friendefi : créer une plateforme d’engagement de clients.


Solution Oseada : s’inspirer de l’application de rencontres Tinder où les gens se font proposer des partenaires et disent oui ou non en glissant leur pouce sur la case. Les rabais de la circulaire sont proposés au client sur son mobile. Il les accepte ou refuse avec son pouce. S’il accepte le rabais, celui-ci s’inscrit dans sa liste de rabais.


Gagnant : Friendefi parce que Sobeys estime que c'est la startup qui a le mieux compris ses contraintes. En particulier le fait qu'en épicerie il nous manque un bras pour tenir le téléphone intelligent!  C'est d'ailleurs pour cette raison que Sobeys n'a pas retenu BlueFox, malgré son association avec AirMiles.


4-  Enjeu Bombardier : comment capturer le savoir de ses 5000 ingénieurs dans un seul endroit accessible à tous en tout temps ?


Solution S3r3nity : créer un « assistant intelligent » que l’ingénieur peut interroger. Cet assistant va chercher les réponses dans les bases de données de l’entreprise.


Solution Crowdbase : bâtir à partir des 28 domaines d’expertise que Bombardier a déjà implanté en créant un lieu virtuel convivial où les employés de tous les âges se sentiront à l’aise. Ils pourront accéder à l’information par courriel, grâce au mobile ou à leur ordinateur.


Solution Plotly : créer une plateforme numérique à même le réseau privé de Bombardier. Chaque ingénieur a son profil. Il peut interagir sur le profil des autres. Tout est conservé sur un serveur. La plateforme intègre tous les outils régulièrement utilisés par les ingénieurs.


Solution Challenge U : créer un réseau social de micro-formations. À l’aide d’outils simples, chaque ingénieur peut créer un mini-cours incluant une vidéo. Chaque mini-formation est assortie d’un fil de discussion pour en savoir plus et échanger avec l’expert créateur de la vidéo et d’autres collègues ingénieurs.


Gagnant : Challenge U, mais Bombardier compte entrer en contact avec Plotly.


 

À propos de ce blogue

Diane Bérard est chroniqueuse au journal Les Affaires et a dirigé le magazine Commerce pendant sept ans. Elle est régulièrement invitée à commenter l'actualité économique dans les médias. Auteure de trois livres (Deux filles le mercredi soir, Les fous du roi et J'ai perdu ma montre au fond du lac), elle emploie son énergie débordante à transmettre sa passion du monde des affaires et de l'économie. «Le fil de Diane» vous aidera à trouver votre chemin à travers la masse d'informations économiques disponibles sur Internet.

Diane Bérard

Blogues similaires

Les pénuries de travailleurs sont réelles et vont s'aggraver

Édition du 09 Décembre 2017 | René Vézina

CHRONIQUE. Il ne se passe plus une seule journée sans qu'on fasse état de pénuries de travailleurs partout au Québec ...

Dollarama, Dollar General ou Dollar Tree ?

Édition du 09 Décembre 2017 | François Pouliot

CHRONIQUE. Qui peut résister à Amazon ? C'est la question que pose notre collègue Stéphane Rolland dans le dossier...

Le truc génial de Warren Buffett pour gérer son temps

Mis à jour le 29/11/2017 | Olivier Schmouker

BLOGUE. Une astuce d'une redoutable efficacité, en trois étapes ultrasimples...