Semaine mondiale de l’entrepreneuriat: pour qui et par qui?

Publié le 15/11/2012 à 15:50, mis à jour le 16/11/2012 à 14:27

Semaine mondiale de l’entrepreneuriat: pour qui et par qui?

Publié le 15/11/2012 à 15:50, mis à jour le 16/11/2012 à 14:27

Du 12 au 18 novembre 2012, c’est la Semaine Mondiale de l’Entrepreneuriat (SME). Un mouvement international censé rendre hommage aux innovateurs et aux créateurs d’emplois. Depuis son lancement, en 2008, l’initiative s’étend aujourd’hui jusqu’à 125 pays! Cette année, c’est la Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs (FCJE), qui est l'hôtesse officielle des événements de la SME: en s’associant à la FCJE, le but est d’inciter des millions de jeunes à faire le choix de l’innovation, de l’imagination et de la créativité inhérentes à l’entrepreneuriat.


Le premier jour, le ministre d'État (Petite Entreprise et Tourisme), Maxime Bernier a tenu à souligner cette semaine. Stephen Harper, premier ministre du Canada a aussi fait une déclaration à ce sujet… On se doute bien de son importance! Mais, pour avoir été conseillère en entrepreneuriat et pour être encore dans ce même réseau, j’ai toujours l’impression que cette semaine nous donnait l’occasion de faire beaucoup, mais nous arrivons peu souvent à répondre adéquatement à cet appel, selon moi.


Vous rappelez-vous de la dernière étude de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante - FCEI parue à la mi-octobre, concernant les villes canadiennes les plus dynamiques en matière d’entrepreneuriat, où Montréal était une des grandes absentes? Oui, oui. Dans le classement des 25 villes canadiennes entrepreneuriales, on retrouve 10 villes québécoises, et non Montréal. Si on se fie à cette étude, il faudrait que les choses bougent plus à Montréal. Pour avoir collaboré à l’organisation de la dernière édition du Rendez-vous des professionnel(le)s de l’entrepreneuriat le 29 octobre dernier, je peux vous dire qu’on a du pain sur la planche pour dynamiser ce secteur, en regard des grands enjeux qui nous guettent. que de grands enjeux nous guettent dans le domaine, au cours des prochaines années!


Exactement (1) an après l’annonce de la stratégie québécoise de l’entrepreneuriat par l’ancien gouvernement libéral, cette année, c’est au moins une vingtaine d’organismes locaux de soutien à l’entrepreneuriat (CJE, CDEC et CLD confondus) qui ont conçu une programmation spécifique pour cette semaine. Sans oublier les quelques écoles et universités qui ont fêté la SME avec un calendrier spécifique, par exemple le collège Dawson, qui invite entre autres têtes d’affiche, Yona Shtern, co-fondateur et P-DG de Beyond The Rack le 15 novembre pour ce que j’espère, sera une conférence-témoignage sur le parcours de cet entrepreneur qui a réussi un coup de maître en atteignant des revenus de plus 150 millions après seulement 3 ans d’existence.


Pour les activités de cette semaine, on sait que le public visé est avant tout, les entrepreneurs. Ou du moins, les porteurs de projet, qui pensent à partir en affaires. Mon avis? Je trouve qu’en plus de faire des activités pour attirer et faire émerger de nouveaux entrepreneurs, on devrait surtout souligner ceux qui font déjà tourner notre économie, stimulent la croissance économique, créent des emplois et favorisent la prospérité de tous comme société et ville. Des organisations qui se rapprochent de cette vision, je souligne d’ailleurs le CLD Montréal-Nord, avec une conférence réunissant Cora Tsouflidou et Anne Marcotte; certaines CDEC, elles, conviaient entrepreneurs et travailleurs autonomes à rencontrer François Charron dans un objectif ultime de « brancher les PME du Québec », et le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ), qui organise la Journée nationale de la culture entrepreneuriale (JNCE) tient encore une fois un rallye de l’entrepreneuriat dans différents villes.


Dans le même esprit, Femmessor-Montréal, en a profité pour inviter aujourd'hui les femmes des communautés culturelles «à développer leur capacité entrepreneuriale». Pour ce faire, l’organisme fera connaître les réussites en affaires de montréalaises d’origines diverses. Une façon de faire qui m’interpelle, puisque je crois sincèrement que l’un des meilleurs moyens de soutenir l’entrepreneuriat, est de prêcher par l’exemple, en montrant les réussites (et les échecs!) des entrepreneurs, afin d’inspirer d’autres à franchir le cap. J’ai pour ma part, hâte de voir comment se concrétisera ce nouvel objectif de l’organisme.


"À la semaine prochaine"!


---


Twitter @MotsdElles


Le blogue «Femmes d'affaires» parle de réussite, réalités ainsi que d'actualités des femmes d'influence. Vous trouverez ici une source d'informations dédiées toutes celles et ceux qui s'intéressent au leadership et à l'entrepreneuriat féminins, mais également à l’avancement professionnel des femmes.


Déborah Cherenfant est éditrice du blogue Mots d'Elles qui aborde le leadership et la réussite des femmes dans le milieu des affaires. Chroniqueuse web et animatrice radio, elle est une passionnée de l'entrepreneuriat et suit de près les nouvelles initiatives dans le domaine. C'est en 2012 qu'elle développe Coloré Design, une ligne d'accessoires de mode & décoration. Elle est membre du conseil d'administration de la Jeune Chambre de commerce haïtienne.

À propos de ce blogue

Femmes d'affaires est un blogue de Déborah Cherenfant

Déborah Cherenfant

Sur le même sujet

Mal-aimés, les entrepreneurs québécois?

Édition du 02 Août 0014 | Robert Dutton

CHRONIQUE. Dans la première chronique de cette série, parue le 7 février, je faisais part de mon optimisme face au ...

Les entrepreneurs québécois, si chanceux d'être à deux pas du «Lower 48»

Édition du 02 Août 0014 | Denis Lalonde

Est-il important, pour un chef d'entreprise, d'avoir des ambitions internationales? À cette question, le cofondateur ...

Réagissez à cet article
 commentaires

Blogues similaires

De superbes autoroutes et de nombreux péages

Édition du 02 Août 0014 | René Vézina

Des trois consortiums en lice pour construire le pont Champlain, deux comptent au moins un partenaire espagnol. Et ce ...

En vacances

18/07/2014 | Diane Bérard

C'est le temps des vacances!

Comment devenir un aimant à talent?

BLOGUE. Séduire. Oui, séduire. Telle est aujourd'hui la priorité des priorités des employeurs.